Etats-Unis

Primaires républicaines: Trump rencontre Ryan

Le républicain Paul Ryan, président de la Chambre des représentants, le 28 avril 2016, à Washington.
Le républicain Paul Ryan, président de la Chambre des représentants, le 28 avril 2016, à Washington. REUTERS/Jonathan Ernst

Donald Trump rencontre aujourd’hui le président de la Chambre des représentants Paul Ryan, le républicain occupant les plus hautes fonctions aux Etats-Unis. Ce dernier a alimenté la crise au sein du parti conservateur, en déclarant la semaine dernière qu’il n’était pas sûr de soutenir Donald Trump, sauf si celui-ci donnait des gages sur le respect des fondamentaux du parti dans son programme.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington,  Anne-Marie Capomaccio

Donald Trump a beau jeu de dire qu’il n’a pas besoin du parti pour être élu à la Maison Blanche, et Paul Ryan de se présenter comme le gardien d’une mouvance républicaine chimiquement pure, ces deux hommes ont objectivement besoin l’un de l’autre.

Si le candidat Trump doit mener sa campagne contre Hillary Clinton, en ayant besoin de se défendre aussi contre son propre parti, cela multiplie les obstacles pour un candidat qui bat déjà des records d’impopularité, chez les femmes, les Latinos et les Afros-Américains.

Pour Paul Ryan, l’enjeu est très important aussi. Il a pour mission de maintenir une majorité républicaine à la Chambre qui sera renouvelée au moment de la présidentielle. Mais il doit aussi s’assurer que l’éventuel président (de son propre parti) ne sera pas un ennemi politique une fois installé à la Maison Blanche.

C’est sans doute pour cela que depuis la tempête de la semaine dernière, lorsque Paul Ryan n’a pas apporté un soutien public à Donald Trump, les deux hommes ont pris quelques précautions oratoires dans leur discours, évitant soigneusement d’envenimer un débat interne déjà hors de contrôle.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail