Accéder au contenu principal
Etats-Unis

En Californie, des milliers d'étudiants sans domicile fixe

Près de 50 000 étudiants en Californie n'ont pas de domicile fixe et beaucoup plus ont faim, selon une étude du réseau d'université Cal State.
Près de 50 000 étudiants en Californie n'ont pas de domicile fixe et beaucoup plus ont faim, selon une étude du réseau d'université Cal State. Juan Camilo Bernal/getty Images
Texte par : Tessa Grauman
4 mn

Plus de 50 000 étudiants californiens vivent sans avoir un domicile fixe. Ce chiffre impressionnant a été révélé par une enquête réalisée dans les universités de l’Etat de Californie et présentée cette semaine lors d’une conférence à Long Beach. Le directeur de l’Université de l’Etat de Californie qui a commandé cette enquête est stupéfait des résultats. Il espère que ce problème devienne une priorité des pouvoirs publics.

Publicité

50 000 étudiants SDF, cela représente 10% des étudiants qui se trouvent sur les 23 campus de l’Université de l’Etat de Californie. Et d’après l'étude du réseau d'université Cal State, plus de 20% d’entre eux ne mangent pas à leur faim. Ce qu’il faut préciser tout de même c’est que l’enquête ne concerne que les étudiants de l’Université de l’Etat de Californie, pas ceux des community college, ni ceux de la prestigieuse Université de Californie qui est encore un autre système.

L’étude ne porte donc que sur 400 000 des 3 millions d’étudiants californiens. Mais ces étudiants-là sont peut-être les plus exposées à une certaine forme de précarité, car ils n’étudient pas à proximité de leur famille, comme les élèves des community college et ils n’ont pas forcément les ressources économiques des étudiants des universités de Berkeley ou UCLA.

Choisir entre manger, se loger ou financer des études

Ces statistiques ont surpris tout le monde, y compris le directeur de l’Université de l’Etat de Californie. « Quand on voit ces chiffres, on a le souffle coupé », ce sont les propres mots de Timothy White. C’est pourtant lui qui a commandé cette étude. Il avoue avoir au cours de sa carrière surpris des étudiants en train de dormir dans leur voiture, sans pour autant mesurer l’importance du phénomène. La question de l’hébergement des étudiants est difficile à appréhender.

Beaucoup d’élèves ont du mal à réaliser qu’ils tombent eux-mêmes dans la catégorie des sans domicile fixe. Ils ne se voient pas ainsi lorsqu’ils squattent le canapé d’un ami, ou lorsqu’ils dorment dans leur voiture. Cette étude est la première à se pencher sur ce sujet. Elle a permis de remettre les pendules à l’heure et de soulever un vrai problème. En effet comment bien étudier quand on vit dans une telle précarité ?

Mises en place de garde-manger pour étudiants, de bons d'achat de nourriture

Pour l’instant, les auteurs de l'étude se contentent de recenser les initiatives mises en place sur certains campus. Onze d’entre eux apportent déjà des solutions d’hébergement ou bien ont mis en place un garde-manger ouverts à ceux qui ont faim. L’université de Fresno ( @StudentCupboard) a créé une application qui permet à ceux qui en ont besoin de savoir où récupérer les produits non consommés de traiteurs à la fin d’un événement. Le campus a aussi un local avec des produits d’hygiène à disposition. L’université de Long Beach a créé 9 emplois pour des étudiants sur son campus. Elle distribue aussi des bons pour des repas et des nuits d’hôtel.

Le seul problème c’est que l’étude du réseau d'université Cal State a aussi révélé que la moitié des élèves n’avaient pas connaissance de ces aides mises en place pour eux. L’idée serait donc de mieux organiser ce genre d’initiatives et aussi de les étendre à tous les campus. L’Université de l’Etat de Californie a obtenu 100 000 dollars de subventions pour mener à terme ce projet.

→ Voir le reportage du Los Angeles Times sur Louis Tse, élève ingénieur de 26 ans qui vit dans sa voiture sur le campus de l'UCLA, University of California, Los Angeles

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.