Etats-Unis

Etats-Unis: Barack Obama se rend enfin en Louisiane après les inondations

Critiqué pour ne pas avoir écourté ses vacances lors des inondations en Louisiane, Barack Obama se rend finalement sur place ce mardi 23 août.
Critiqué pour ne pas avoir écourté ses vacances lors des inondations en Louisiane, Barack Obama se rend finalement sur place ce mardi 23 août. REUTERS/Joshua Roberts

Barack Obama se rend ce mardi 23 août en Louisiane. Un Etat du sud des Etats-Unis durement touché à la mi-août par des inondations, qui ont fait 13 morts et endommagé 40 000 maisons. Le président américain espère faire taire les critiques qui lui reprochent de ne pas avoir écourté ses vacances pour se rendre sur place.

Publicité

« Franchement, Obama devrait quitter le terrain de golf et venir ici. » Lors de sa visite en Louisiane vendredi dernier, le candidat républicain Donald Trump ne s’est pas gêné pour critiquer le président sortant, en vacances dans la résidence présidentielle de Martha’s Vineyard, pendant que lui-même encourageait la population sinistrée et aidait à décharger un camion de vivres près de la ville de Bâton Rouge.

« Ce n’est pas parce que Donald Trump est venu en Louisiane que Barack Obama s’y rend à son tour », affirmait lundi le porte-parole du président. Le gouverneur démocrate de Louisiane souligne de son côté avoir appuyé la décision présidentielle de ne pas venir plus tôt, expliquant que la venue d'Obama aurait mobilisé des policiers encore occupés à aider les sinistrés.

Hillary Clinton ne s’est pas non plus rendue en Louisiane. « Je le ferai lorsque la présence d’une équipe de campagne électorale ne perturbera pas les secours », a indiqué la candidate démocrate, critiquant implicitement la venue de Donald Trump.

Il y a onze ans, lorsque la Louisiane avait été dévastée par l’ouragan Katrina, faisant au final près de 2 000 morts, le président Bush, lui aussi en vacances, avait été sévèrement critiqué pour ne pas être allé immédiatement sur place. Là aussi, son équipe avait expliqué qu’il ne voulait pas gêner les opérations de secours.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail