Accéder au contenu principal
Argentine

Argentine: 37 anciens militaires condamnés pour tortures et assassinats

Des militants des droits de l'homme manifestent devant le tribunal de Cordoba, le 25 août 2016.
Des militants des droits de l'homme manifestent devant le tribunal de Cordoba, le 25 août 2016. Laura Lescano / TELAM AFP / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Argentine, 37 anciens militaires ont été condamnés, ce jeudi 25 août, pour les crimes commis sous la dictature des années 70 au centre clandestin de détention de La Perla, dans la province de Córdoba, où des centaines d'opposants ont été torturés et assassinés. Retour sur un procès historique.

Publicité

Avec notre correspondant à Buenos Aires, Jean-Louis Buchet

Suivie avec émotion par le public qui avait rempli la salle et par 10 000 personnes à l'extérieur du tribunal, la lecture du verdict a pris près d'une heure et demie. 28 prévenus ont été condamnés à perpétuité, dont l'ancien général Benjamín Menéndez, commandant militaire de la région à l'époque des faits, qui a déjà écopé de la même peine dans onze autres procès.

Perpétuité aussi pour les autres chefs de la répression, les anciens capitaines Pedro Vergez et Néstor Barreiro. Neuf accusés ont été condamnés à des peines de 2 à 14 ans et six ont été relaxés. Pour Facundo Trotta, l'un des trois procureurs, la sentence du procès de La Perla est historique, « seulement comparable, par ses dimensions et ses implications, à ceux des chefs des juntes et de l'Ecole de mécanique de la marine. D'où l'importance de cette sentence », a-t-il déclaré.

Ce dernier grand procès de la dictature a été aussi le premier à juger des crimes commis avant le putsch de 1976, puisque le centre clandestin de détention de La Perla a commencé à fonctionner en 1974, sous le gouvernement constitutionnel de Juan Perón. Comme si la province de Córdoba avait été un laboratoire pour les militaires qui allaient prendre le pouvoir deux ans plus tard.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.