Cuba/Venezuela

Pétrole: Cuba cherche à diversifier ses approvisionnements

Extraction de pétrole à Varadero, dans la province de Matanzas en octobre 2015.
Extraction de pétrole à Varadero, dans la province de Matanzas en octobre 2015. REUTERS/Enrique de la Osa
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les difficultés économiques du Venezuela ont des répercussions sur son voisin et ami Cuba. La baisse des livraisons de pétrole vénézuélien à bas prix fait craindre une récession à La Havane. 

Publicité

Depuis plus de dix ans le Venezuela approvisionne Cuba en pétrole à prix d'ami. En raison de la crise économique ces livraisons ont baissé et cela a immédiatement entrainé une réduction de moitié de la croissance cubaine au premier semestre.

Les administrations ont reçu la consigne de diminuer drastiquement leur consommation de carburant et d'électricité. Si la situation persiste certains économistes craignent une récession de l'économie cubaine en 2017 ou 2018.

Cuba produit près de la moitié du pétrole dont l'île a besoin mais pour le reste le gouvernement cubain cherche d'autres fournisseurs. A court terme l’Algérie, qui approvisionne déjà Cuba, pourrait renforcer ses livraisons. La Havane a également pris des contacts avec l’Iran. La Russie aurait aussi été sollicitée bien que l'arrêt brutal de l'aide soviétique dans les années 90 ait laissé de bien mauvais souvenirs aux Cubains, alors acculés à la pénurie.

Mais, depuis, Cuba a accru son indépendance envers l'extérieur et l'amélioration des relations avec les Etats-Unis a entraîné une explosion du nombre de touristes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail