Etats-Unis

Présidentielle américaine: et si des hackers venaient jouer les trouble-fêtes?

Au total, vingt Etats américains ont été visés par des tentatives de piratage.
Au total, vingt Etats américains ont été visés par des tentatives de piratage. REUTERS/Brian Snyder
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'élection américaine du 8 novembre pourrait-elle être faussée par les hackers ? La question se pose depuis plusieurs mois, et d'autant plus depuis ce vendredi. Le département de la Sécurité intérieure a en effet révélé que les systèmes de plus de 20 Etats avaient été visés. A priori, il n'est pas possible de manipuler le vote en lui-même, dont la procédure n'est en général pas reliée à internet. Mais les listes électorales pourraient être trafiquées d'une manière ou d'une autre.

Publicité

Avec notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier

On savait depuis longtemps que l'Arizona et l'Illinois avaient été la cible de hackers, et cette semaine, le directeur du FBI a publiquement fait part de ses craintes.

Mais la situation serait encore pire que ce que l'on imaginait : ce sont en effet plus de 20 Etats qui ont été visés ces derniers mois, soit presque la moitié du pays.

Les responsables ayant confirmé l'information sous couvert d'anonymat ne précisent pas l'origine des attaques ou leurs motivations, et ces « mouvements douteux » dans les systèmes informatiques auraient même été plutôt des « ballons d'essai », pour tester la vulnérabilité des organisations électorales.

Trump accuse

Dans les cas de l'Arizona et de l'Illinois, mais aussi dans celui de la cyber-attaque contre le parti démocrate d'Hillary Clinton, ce sont des pirates russes qui ont été pointés par les officiels américains.

Le gouvernement de Moscou pourrait-il être derrière ces opérations ? Et dans ce cas, au profit de Donald Trump ? Le candidat républicain a lui plusieurs fois dénoncé que l'élection allait être truquée par l'establishment américain. Alimenter les tensions et renforcer les doutes sur la régularité du scrutin : voilà un premier objectif atteint pour les hackers.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail