Accéder au contenu principal
Revue de presse des Amériques

À la Une: 800 000 Haïtiens dans l’urgence après Matthew

À Jérémie, un homme répare le toit d'une maison touchée par l'ouragan Matthew, le 31 octobre 2016.
À Jérémie, un homme répare le toit d'une maison touchée par l'ouragan Matthew, le 31 octobre 2016. REUTERS/Andres Martinez Casares
4 mn

Publicité

 

Le Washington Post publie un reportage réalisé dans les zones sinistrées que le journal qualifie de « paysages apocalyptiques ». « Un mois après le passage de Matthew, 800 000 Haïtiens ont urgemment besoin de vivres », constate le reporter qui raconte avoir vu beaucoup d’enfants au bord mendier pour se nourrir.

« L’aide humanitaire arrive, mais il n’y en a pas assez pour tout le monde », écrit le Washington Post. D’après le journal, citant des organisations humanitaires, le pays a besoin d’être soutenu par des ONG encore pendant des mois afin d’éviter des famines.

Élection présidentielle au Nicaragua

C’est un scrutin très controversé. Le chef de l’État sortant, Daniel Ortega, brigue un quatrième mandat en tandem avec son épouse. L’opposition, écartée du scrutin, qualifie la présidentielle de farce. « On vote, mais ce n’est pas une élection », estime La Prensa dans son éditorial.

Le processus électoral est entaché de corruption et ne laisse aucun doute sur le « désir irrationnel du gaudillo à rester au pouvoir », affirme le journal. Toujours d’après La Prensa, ce scrutin ne suscite aucun enthousiasme. Ce qui pourrait se traduire par un taux d’abstention très élevé.

Le Chili se mobilise contre le système de retraites

Sous le slogan « no mas AFP », des manifestations sont prévues à travers tout le pays. Les Chiliens rejettent leur système de retraite privé hérité de la dictature. C’est en une du journal La Tercera.

Le début des manifestations ce matin a été marqué par des incidents et des actes de vandalisme, comme des autocars incendiés. Les organisateurs ont lancé un appel au calme, selon La Tercera.

Amérique Latine vote Hillary Clinton

L’Amérique latine mise sur la continuité et donc sur la candidate démocrate Hillary Clinton. C’est à lire dans O Globo. Selon le journal brésilien, à l’exception du débat sur la construction d’un mur à la frontière mexicaine, cette région n’a joué qu’un rôle mineur dans la campagne électorale américaine. Quelle relation une Hillary Clinton ou un Donald Trump établira avec cette région ?

Pour l’instant, il est difficile d’y répondre. Mais on pourrait imaginer qu’Hillary Clinton adoptera une position plus dure à l’égard de Cuba et des pays bolivariens comme le Venezuela. Quant à Donald Trump, « il serait peut-être plus intéressé par le pétrole vénézuélien que par les droits de l’homme » dans ce pays en crise, estime O Globo.

La « sale » campagne dégoute les Américains

Une majorité d’Américains sont dégoutés par la politique en général et par la campagne présidentielle en particulier, c’est ce qui ressort d’un sondage publié par le New York Times. 8 personnes sur 10 estiment que cette campagne les a révulsés.

L’enquête confirme aussi le discrédit des deux candidats auprès de l’opinion publique. Une majorité juge Donald Trump inapte à exercer la présidence des États-Unis et seulement un tiers estime que Hillary Clinton est digne de confiance.

Les « petits » candidats à la présidence

Le New York Times se penche sur les « petits candidats » à la présidence, en l’occurrence le libertarien Gary Johnson. Le journal le qualifie de « faiseur de reines ». Car il pourrait faire perdre Donald Trump. Son programme néolibéral et anti-establishment séduit de nombreux électeurs républicains, notamment en Virginie et en Floride.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.