Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Donald Trump va nommer le général James Mattis à la Défense

Le général James Mattis, le 27 juillet 2010 à Washington.
Le général James Mattis, le 27 juillet 2010 à Washington. REUTERS/Yuri Gripas
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Donald Trump a annoncé jeudi 1er décembre lors d’un meeting à Cincinnati dans le cadre de sa tournée de remerciements son intention de nommer James Mattis au département de la Défense, l’équivalent du ministère de la Défense. Ce général, issu du corps des marines, a pris sa retraite il y a trois ans. Il est connu pour ses positions contre l’accord sur le nucléaire iranien.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio

L’Iran est un dossier sur lequel les positions de Donald Trump et du général Mattis se rejoignent. Le militaire n’a jamais fait mystère de son scepticisme sur cet accord. « Téhéran est une menace permanente pour les Etats-Unis, a-t-il expliqué récemment, le prochain président va faire face à un drôle de bazar ». Le voilà désormais en position d’avoir une influence sur ce dossier.

Pour être effectivement nommé au Pentagone, le général devra obtenir une dérogation du Congrès. La loi prévoit qu’il faut avoir quitté l’armée depuis sept ans, avant de pouvoir occuper un poste politique. L’ancien Marine a pris sa retraite en 2013 après 40 ans de service. James Mattis a combattu en Irak et en Afghanistan avant de représenter les Etats-Unis à l’Otan.

Ceux qui l’ont côtoyé craignent que la cohabitation avec le futur président et surtout avec ses conseillers ne fasse des étincelles. Le général Mattis n’a en effet pas l’habitude de faire des concessions. Ses troupes l’ont surnommé « le moine guerrier » ou encore « le chien enragé ». Un surnom que Donald Trump n’a pas hésité à employer pour décrire son futur ministre de la Défense.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.