Accéder au contenu principal
Equateur

Les grosses saisies de drogue s'enchaînent en Equateur

Le port de Guayaquil, en Equateur.
Le port de Guayaquil, en Equateur. Getty Images / Jorge David Iturburu Calderón
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Equateur, les prises record de drogue se multiplient. Il y a une semaine, la capture de 7,5 tonnes de cocaïne dans un chargement d'aliments pour crevettes avait établi un record de l'année 2016. Ce record n'aura tenu que sept jours.

Publicité

Avec notre correspondant à Quito,  Eric Samson

Destinée à la Belgique, la drogue était dissimulée dans près de 500 sacs de sel en grain. Le chargement a été découvert en quatre containers suspects dans le port de Guayaquil. A raison de 25 kilogrammes de drogue par sac de sel, ce sont près de 12 tonnes de chlorhydrate de cocaïne qui ont été saisies, le record de l’année en Equateur. Une personne a été arrêtée lors de l’opération dite « Avalanche ».

A la différence de la Colombie, du Pérou et de la Bolivie, l’Equateur n’est pas un pays producteur de feuilles de coca. C’est en revanche un pays de transit et d’exportation, notamment par voie maritime.

Des saisies en constante augmentation

Depuis le début de l'année, 83 organisations de trafiquants ont été démantelées, dont 11 spécialisées dans les envois massifs de drogue à l’étranger. Pour ne parler que des opérations récentes, 900 kg de drogue ont été saisis près de l’archipel des Galápagos, 300 kg lors de l’opération « Traversée », 700 de plus pour l’opération « Buffle ».

Prouvant l’efficacité croissante de la police antidrogue, mais également l’importance du pays pour les cartels, les prises de drogue augmentent d’année en année ; 57 tonnes en 2013, 61 tonnes en 2014, 79 l’an dernier. Pour 2016, on en est déjà à 102 tonnes et l’année n’est pas terminée.

→ À relire : Recrudescence du trafic de drogue en Equateur à la faveur du séisme

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.