Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Etats-Unis: les banques banquent après la crise des subprimes

La banque Crédit Suisse va verser plus de 5 milliards de dollars aux autorités américaines pour échapper à des poursuites en justice en raison de la crise des subprimes.
La banque Crédit Suisse va verser plus de 5 milliards de dollars aux autorités américaines pour échapper à des poursuites en justice en raison de la crise des subprimes. REUTERS/Arnd Wiegmann
Texte par : RFI Suivre
2 mn

C’est un coup d’accélérateur aux Etats-Unis dans le règlement du contentieux avec les banques sur la crise des subprimes. Le ministère de la Justice a annoncé poursuivre la banque britannique Barclays. Parallèlement, la Deutsche Bank et le Crédit Suisse ont conclu des accords de principe avec les autorités américaines. Les deux banques s’apprêtent à débourser plusieurs milliards de dollars.

Publicité

Les autorités américaines reprochent à ces banques d’avoir vendu, en toute connaissance de cause, des produits financiers toxiques liés à des crédits immobiliers. En clair, c’est leur rôle dans la crise des subprimes qui est en cause.

Pour échapper à des poursuites en justice, le Crédit Suisse va verser plus de 5 milliards de dollars.

La note de la Deutsche Bank s’annonce, elle, encore plus salée. Certes, elle n’atteint pas les 14 milliards de dollars réclamés initialement par les autorités américaines. Mais elle va quand même s’acquitter d’une amende de 3 milliards de dollars. Et elle devra en consacrer quatre autres à des mesures de dédommagement de ses clients. Pour ce faire, elle va donc réviser certaines conditions de prêts déjà accordés et apporter des aides aux emprunteurs sur cinq ans.

Un accord devrait être finalisé avant l’investiture de Donald Trump

Mais comme pour le Crédit Suisse, il ne s’agit encore que d’un accord de principe. Deutsche Bank s’attend malgré tout à ce qu’un accord définitif soit finalisé avant l’investiture de Donald Trump à la Maison Blanche, le 20 janvier. Et pour cause : l’établissement bancaire allemand est un important créancier du futur président américain.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.