Haïti

Haïti: coup de filet contre un réseau de trafic humain et pédophile

La police haïtienne a arrêté une douzaine de personnes près de la capitale Port-au-Prince.
La police haïtienne a arrêté une douzaine de personnes près de la capitale Port-au-Prince. REUTERS/Andres Martinez Casares

Dimanche 5 février 2017, en coopération avec les policiers des Nations unies, la police haïtienne a arrêté une douzaine de personnes dans une station balnéaire à proximité de la capitale, Port-au-Prince. Les premières informations fournies par la justice montrent qu'il s'agirait d'un large réseau de traite de personnes et de pédophilie.

Publicité

Avec notre correspondante à Port-au-PrinceAmélie Baron

Cette opération est le résultat de trois mois d'enquête. Dans une des chambres de l'hôtel en bord de plage, les policiers ont retrouvé une trentaine d'adolescentes et de jeunes femmes entassées. Vingt sont mineures, certaines âgées seulement de 13 ans.

Dans une autre chambre, 12 adultes : quatre femmes, huit hommes. En leur possession : de la drogue et un ordinateur contenant des vidéos à caractère pédopornographique.

Le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, qui est l'équivalent du procureur, a affirmé que, selon leurs informations, ces filles allaient être vendues 300 dollars chacune.

A qui et pour quel motif ? La justice refuse de répondre car l'enquête est toujours en cours et des personnes sont recherchées. Certaines ont contre elle, désormais, une interdiction de départ du territoire haïtien.

Aucun doute n'est permis, selon la police, quant à l'implication des personnes à une traite de mineurs et à leur exploitation sexuelle.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail