Accéder au contenu principal
Haïti

Haïti: une semaine de deuil national en hommage à René Préval

René Préval en septembre 2010 à New York lors d'une réunion de l'Initiative globale pour Haïti lancée par l'ancien président américain Bill Clinton.
René Préval en septembre 2010 à New York lors d'une réunion de l'Initiative globale pour Haïti lancée par l'ancien président américain Bill Clinton. REUTERS/Lucas Jackson
Texte par : RFI Suivre
4 mn

L'ancien président haïtien René Préval, décédé vendredi à 74 ans d'un accident cardio-vasculaire, recevra samedi des funérailles nationales dans la capitale haïtienne et le président Jovenel Moïse a décrété une semaine de deuil national. Longtemps proche d’Aristide qu’il avait suivi en exil en 1991, René Préval avait pris ses distances avec le leader charismatique au début des années 2000. Depuis vendredi, les dirigeants haïtiens saluent la mémoire d’un homme discret mais incontournable sur l’échiquier politique.

Publicité

avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

Conseiller au cabinet de René Préval pendant son deuxième mandat, Jocelerme Privert, qui a occupé la présidence entre février 2016 et février 2017, tient à rappeler que celui qu’il considère être son mentor a toujours été animé du souci de maintenir le consensus au sein de la classe politique.

« René Préval était pour moi comme un ami, un frère, un conseiller et un mentor ! Sa mort subite n’est pas seulement pour moi un choc, c’est une grande tristesse ». Et Jocelerme Privert rend hommage au souci du compromis de René Préval qui cherchait toujours à négocier même avec ses adversaires politiques. « Pour lui, aucun prix n’était trop élevé, dès lorsqu’il s’agissait de trouver un consensus autour d’une question donnée… il était toujours à la recherche de comment mettre tout le monde autour d’une table ! ». Pour lui, René Préval est le « père de cet Haïti stable politiquement et socialement apaisé ».

Un sens du dialogue auquel rend également hommage le député Jerry Tardieu, le dernier à s’être entretenu avec lui, vendredi matin. L’héritage politique de René Préval est d’avoir montré qu’il « fallait du consensus pour construire en Haïti ; qu’il fallait [aller] au-delà des chapelles politiques pour créer de bonnes alliances », explique le député.

Une réforme inachevée de la Constitution

Des dix ans de mandat présidentiel de Préval [président de 1996 à 2001 puis de 2006 à 2011], Jocelerme Privert retient en premier lieu ses efforts d’amender la Constitution. « L’héritage principal que Préval, d’après moi, souhaitait laisser à la postérité c’est d’en finir avec ce cycle infernal d’élections coûteuses, ramener tous les mandats à 5 ans et avoir à organiser une seule élection. C’était le point crucial de la proposition d’amendement de la Constitution qu’il avait présentée en septembre 2009 et qui a été approuvée en mai 2011. Malheureusement, malheureusement je le répète, on a raté cet objectif fondamental… Et aujourd’hui encore le pays est appelé chaque deux ans à organiser des élections pour renouveler le personnel politique des principales institutions républicaines ».

Reboiser Haïti pour développer l'économie

DR

René Préval est resté jusqu’à sa mort un acteur incontournable de la vie politique mais il témoignait aussi un grand souci du développement du pays. Le député Jerry Tardieu se souvient que vendredi, lors de son entretien avec l'ancien président, « il m’a parlé d’un livre, pour lui un livre culte, dont les Haïtiens devraient s’inspirer, celui de l’agroéconomiste Alex Bellande intitulé 'Haïti déforestée, paysages remodelés' ». Dans ce livre est développée une thèse selon laquelle Haïti connaîtrait une « embellie économique » si elle mettait en place un grand plan de reboisement car les arbres pourraient apporter des revenus d’appoints pour la paysannerie haïtienne, explique à RFI Jerry Tardieu. « Je dirais que l’un des héritages du président René Préval, c’est l’agro-industrie, l’importance de l’agriculture et de la production nationale ».

En hommage à René Préval, un deuil national de six jours a été décrété à partir de ce lundi 6 mars jusqu’à samedi, jour où seront organisées ses funérailles nationales avant son inhummation dans le village de Marmelade où il a grandi.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.