Accéder au contenu principal
Chili / Grève

Chili: les mineurs de la première mine de cuivre du monde suspendent leur grève

Marche pacifique des mineurs d'Escondida à Antofagasta, le 3 mars 2017. La ville où se déroule la médiation entre le groupe BHP Billiton et le gouvernement chilien.
Marche pacifique des mineurs d'Escondida à Antofagasta, le 3 mars 2017. La ville où se déroule la médiation entre le groupe BHP Billiton et le gouvernement chilien. REUTERS/Stringer
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le travail va reprendre à la mine de cuivre chilienne d'Escondida, la plus grande mine de cuivre du monde. Le conflit s'achève sur un échec. Les négociations sont reportées au mois de juin 2018. Les 43 jours d'arrêt de l'exploitation ont entrainé une perte de 4 millions de tonnes de cuivre.

Publicité

La plus longue grève de l'histoire de la mine chilienne Escondida a pris fin et le travail des 2 500 salariés du site va reprendre progressivement. Mais ces 43 jours de conflit ne s'achèvent pas sur un accord en bonne et due forme entre les mineurs et le géant anglo-australien BHP Billiton.

Au contraire, devant l'échec des négociations portant sur les salaires, le syndicat des mineurs a fait valoir une nouvelle disposition du code du travail qui permet de prolonger de 18 mois les dispositions en vigueur. Aussi la situation est-elle gelée jusqu'au 1er juin 2018, date à laquelle les discussions devront redémarrer dans un climat que l'on espère meilleur.

Affolement des marchés du métal rouge

En attendant, Escondida, la plus grande mine de cuivre du monde, qui produit 90 000 tonnes de minerai par jour, a enregistré durant cette période une perte de production de l'ordre de 4 millions de tonnes. Soit une perte évaluée à 1 milliard de dollars si l'on prend aussi en compte les frais liés au retour à la normale.

La mine, qui produit près de 5% du cuivre mondial, est située en plein désert d'Atacama, dans le nord du pays, et sa mise à l'arrêt accaparait l'attention des marchés du métal rouge. En février, le Chili, premier producteur de métal rouge du monde avec près d'un tiers de l'offre globale, avait vu sa production chuter de 12%.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.