Etats-Unis / Mexique

Frontière américano-mexicaine: un concert organisé contre la construction du mur

L'orchestre symphonique de Dresde et des musiciens mexicains lors du concert organisé en signe de protestation contre le mur voulu par Donald Trump, à Tijuana, le 3 juin 2017.
L'orchestre symphonique de Dresde et des musiciens mexicains lors du concert organisé en signe de protestation contre le mur voulu par Donald Trump, à Tijuana, le 3 juin 2017. REUTERS/Jorge Duenes

Alors que des milliers d'Américains ont manifesté ce vendredi 2 juin contre la politique de Donald Trump dans plusieurs villes des Etats-Unis, une autre forme de protestation devait avoir lieu à la frontière américano-mexicaine, ce samedi, pour s'opposer à la construction d'un mur entre les deux pays. Ce ne fut qu'un demi-succès.

Publicité

Avec notre correspondant à WashingtonJean-Louis Pourtet

C'était l'idée du directeur artistique de l'orchestre symphonique de Dresde, Markus Rindt. Organiser un concert simultané à Tijuana et à San Diego pour protester contre la construction d'un mur entre le Mexique et les Etats-Unis. Titre de l'événement : « Abattez ce mur », une allusion au célèbre discours de Reagan à Berlin.

Les autorités mexicaines ont donné le feu vert pour Tijuana, mais les gardes-frontière américains ont dit non pour San Diego. Explication : la zone frontalière est sous responsabilité fédérale et les agents ne sont pas équipés pour contrôler de grandes foules. Pourtant la semaine d'avant, il y avait eu un grand concert de part et d'autre de la frontière, sans la moindre opposition des Etats-Unis. Seule différence, il n'avait pas de connotation politique.

Le service des parcs contacté après ce refus a lui aussi décliné, car c'est la saison des amours pour les oiseaux. L'orchestre de Dresde n'a donc joué, avec des musiciens locaux, des succès de Pink Floyd et Santana, qu'à Tijuana. Déplorant l'annulation de la fête qui devait se dérouler au parc de l'Amitié, un riverain américain déçu a proposé de rebaptiser le parc « Berlin-Est ».

A (RE)LIRE :  Mexique: le gouvernement exhorte ses entreprises de boycotter le mur

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail