Etats-Unis

Etats-Unis: manifestations anti-charia dans une vingtaine de villes du pays

L'un des leaders du mouvement anti-charia, Gavin McInnes, à New York, le 10 juin 2017.
L'un des leaders du mouvement anti-charia, Gavin McInnes, à New York, le 10 juin 2017. REUTERS/Stephanie Keith

Manifestations contre la charia, la loi coranique, samedi dans plus d’une vingtaine de villes des Etats-Unis de New-York à Seattle, où il y a eu des accrochages assez violents. Elles avaient été organisées par le mouvement ACT for America («—Agissez pour l’Amérique—»), considéré par les militants de défense des droits de l'homme, comme un groupe de haine anti-musulman.

Publicité

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Dans la majorité des cas les contre-manifestants étaient plus nombreux que les protestataires et à Seattle, la police a dû intervenir pour séparer les deux groupes. « Jamais la charia en Amérique », « interdisez la charia », « la charia maltraite les femmes » étaient quelques-uns des slogans des membres d’ACT for America.

S’adressant à la foule devant l’hôtel de ville, un organisateur a déclaré : « Nous ne sommes pas anti-musulmans. Nous sommes anti-Islam radical. »

Le mouvement, étrangement, a été fondé en 2007 par une immigrante libanaise, Brigitte Gabriel, qui a jugé que la loi coranique était incompatible avec la démocratie occidentale.

Annuaire des mosquées du pays

ACT for America, qui compte plus de 500 000 membres, a appuyé la campagne de Donald Trump et sa présidente aurait ses entrées à la Maison Blanche. L’organisation a un annuaire recensant presque toutes les associations d’étudiants musulmans du pays ainsi que les mosquées et les institutions islamiques. Son action est efficace : treize Etats ont interdit la charia et ACT for America compte dans son conseil d’administration des personnalités influentes dont un certain… Mike Flynn.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail