Chili

Chili: cinq millions de dollars d’avoirs restitués à la famille de Pinochet

Le général Augusto Pinochet, le 21 août 1997, à l'Ecole militaire de Santiago.
Le général Augusto Pinochet, le 21 août 1997, à l'Ecole militaire de Santiago. Photo: AFP

Une manne financière inattendue pour la famille Pinochet. La justice chilienne a décidé mercredi de restituer à la famille de l'ancien dictateur Augusto Pinochet des avoirs d'une valeur de près de 5 millions de dollars. Ces biens avaient été gelés dans le cadre d'une enquête sur des malversations et des détournements de fonds publics.

Publicité

Jackpot en vue pour la famille Pinochet. Des comptes en banque, des actions, 24 immeubles et trois voitures vont revenir à la veuve et aux cinq enfants de l’ancien dictateur. La Cour d'appel de Santiago a estimé qu'il n'était pas possible de maintenir la saisie des biens du dictateur dans la mesure où l'auteur d'un éventuel délit était décédé.

Un jugement considéré comme « inacceptable » par certains élus, comme le député et avocat Hugo Gutierrez qui avait défendu de nombreux plaignants dans les procès contre le dictateur. « La femme et les enfants de Pinochet vont jouir de l'argent des Chiliens, de l'argent détourné de manière criminelle », a-t-il insisté. Le jugement ne tient pas compte des preuves écrasantes collectées durant les 11 années qu'a duré l'enquête, a renchéri l'avocate Carmen Herz.

Le dictateur, dont le régime a fait plus de 3 200 morts ou disparus, avait dissimulé près de 20 millions de dollars illicitement acquis sur une centaine de comptes bancaires, grâce à des montages financiers opaques mis en place à partir de 1981.

Dans son jugement, la Cour a aussi annulé la condamnation de 7 hauts gradés condamnés en 2013 pour détournement de fonds publics. Ces retraités de l'armée avaient aidé Pinochet à placer une partie de sa fortune sur la banque Riggs de Washington. C'est la découverte de ce compte qui avait lancé l'enquête.

En 2005, la banque Riggs avait payé une amende de 16 millions de dollars après avoir reconnu qu'elle avait bien dissimulé les comptes du dictateur.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail