Etats-Unis

Etats-Unis: la démocrate Nancy Pelosi ne veut pas raccrocher

Nancy Pelosi, qui dirige le groupe démocrate de la Chambre, ce jeudi 22 juin lors d'un discours après à la présentation des Répubicains du texte sur la santé.
Nancy Pelosi, qui dirige le groupe démocrate de la Chambre, ce jeudi 22 juin lors d'un discours après à la présentation des Répubicains du texte sur la santé. REUTERS/Joshua Roberts

Après la défaite des démocrates en Géorgie, la cinquième depuis l’élection de Donald Trump, la révolte gronde au sein du parti démocrate. La jeune génération veut pousser vers la sortie les plus anciens, ceux qu’ils considèrent comme responsables de la spirale négative qui leur a fait perdre la majorité dans les deux Chambres et la Maison Blanche.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington,  Anne-Marie Capomaccio

Nancy Pelosi fut la première femme présidente de la Chambre. Cette démocrate dont les alliés et les adversaires vantent la volonté de fer fête cette année le trentième anniversaire de son élection.

Mais le parti d’Hillary Clinton enchaîne les défaites : la présidentielle, le Sénat, la Chambre et les élections partielles. Les élus de la génération suivante, comme la représentante Rice, estiment que lorsqu’une équipe perd, il faut changer le sélectionneur. « On ne fait que perdre. C’est ça qui m’inquiète. Nous devons trouver une nouvelle voie, et un nouveau message. Quand allons-nous nous réveiller ? Nancy Pelosi fut une grande présidente de la Chambre, mais son temps est fini. »

Nancy Pelosi est considérée comme la meilleure pour lever des fonds dans son parti et comme beaucoup de passionnés de politique, elle se ressource dans l’adversité. A 77 ans, la démocrate ne semble pas déstabilisée par la fronde au sein du parti. « J’adore être dans l’arène. Je brille dans l’adversité. Je suis ouverte à la discussion, j’ai toujours fait de la place aux trentenaires. Mais ma décision, sur combien de temps je reste, n’est pas de leur ressort. »

► A (re) lire : Les démocrates échouent à renverser la vapeur dans l'Etat de Géorgie

Les jeunes élus démocrates ont peu de chance de détrôner Nancy Pelosi avant les élections de mi-mandat l’an prochain. Une reconquête du Congrès pourrait même la conforter. Dans le cas contraire, le coup d’Etat sera difficile à éviter.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail