Venezuela

Venezuela: les réfugiés dans les pays limitrophes de plus en plus nombreux

Les membres de l'opposition vénézuélienne célébrant les 100 jours de leur mouvement contre le président Maduro. Caracas, le 9 juillet 2017.
Les membres de l'opposition vénézuélienne célébrant les 100 jours de leur mouvement contre le président Maduro. Caracas, le 9 juillet 2017. REUTERS/Carlos Garcia Rawlins
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Depuis trois mois et demi, les manifestations au Venezuela ont fait 92 morts et plus de 1 500 blessés. De plus en plus de Vénézuéliens cherchent à quitter le pays. Ils sont 50 000, selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Majoritairement dans les pays frontaliers comme le Brésil, Trinité-et-Tobago et la Colombie. Un nombre en forte hausse, selon William Splindler, membre du HCR.

Publicité

Nombre de Vénézuéliens, dans les pays voisins, pourraient bénéficier de la protection internationale mais qui ne demandent pas cette protection. On estime qu'il y a peut-être 300 000 Vénézuéliens en Colombie dans cette situation. Parmi les 40 000 Vénézuéliens en Trinité-et-Tobago, une partie peut être aussi dans cette situation. Idem pour les 30 000 Vénézuéliens qui, on estime, se trouvent au Brésil

William Splindler, UNHCR

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail