Etats-Unis / Russie

Trump a improvisé une rencontre avec Poutine lors d'un dîner au G20

Le président russe Vladimir Poutine et Melania Trump, côte-à-côte, au dîner officiel des chefs d'Etat et des Premières dames à la salle de concert de la philharmonie de l'Elb, au sommet du G20 à Hambourg, en Allemagne, le 7 juillet 2017.
Le président russe Vladimir Poutine et Melania Trump, côte-à-côte, au dîner officiel des chefs d'Etat et des Premières dames à la salle de concert de la philharmonie de l'Elb, au sommet du G20 à Hambourg, en Allemagne, le 7 juillet 2017. © Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le G20 qui se déroulait début juillet à Hambourg marquait la première rencontre très attendue entre Donald Trump et Vladimir Poutine. Mais, d'après le New York Times, il semblerait que les présidents russes et américains aient tenu une deuxième rencontre improvisée pendant le sommet.

Publicité

La rencontre informelle entre Donald Trump et Vladimir Poutine a eu lieu le dernier soir du G20, le vendredi 7 juillet, en plein dîner des couples présidentiels, à huis clos.

Pendant ce repas, Donald Trump est assis entre l'épouse du Premier ministre japonais et celle du président argentin. Mais, vers la fin du dîner, le président américain va voir sa femme Melania, assise à côté du président russe Vladimir Poutine.

Le New York Times évoque une conversation d'environ une heure entre les deux hommes. Un responsable de la Maison Blanche parle, lui, plutôt d'une brève discussion.

Seulement un traducteur russe

On ne sait pas ce que les deux présidents se sont dit. Pour une raison très simple, il n'y avait ni interprète, ni conseiller américain, seulement un traducteur russe.

Une telle entrevue - une rencontre aussi maladroite entre le président américain et le président d'un pays visé par des sanctions américaines - fait débat aux Etats-Unis, en pleine enquête du FBI sur les liens entre la Russie et l'équipe de Donald Trump pendant la campagne présidentielle.

Pour contre-attaquer, Donald Trump a répondu, via son compte Twitter, d'abord en niant avoir rencontré Vladimir Poutine, ensuite en dénonçant les fausses informations relayées par la presse.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail