Canada

Canada: pas de «billet automatique» de réfugié pour les migrants haïtiens

Une famille d'Haïtiens aux abords du Stade olympique de Montréal, au Québec.
Une famille d'Haïtiens aux abords du Stade olympique de Montréal, au Québec. REUTERS/Christinne Muschi

Des centaines d’arrivants d’origine haïtienne continuent de se rendre chaque jour au Canada, car ils craignent de voir leur statut de réfugiés temporaires, dont ils bénéficiaient sur le sol américain depuis le tremblement de terre de 2010, remis en question. Cependant, ces Haïtiens ne peuvent pas passer par une douane officielle s'ils veulent demander asile au Canada, car ils arrivent des Etats-Unis où ils ont déjà présenté une demande. Le gouvernement canadien tente donc de faire face à cette arrivée massive.

Publicité

Avec notre correspondante à Montréal, Pascale Guéricolas

Depuis plusieurs jours, les tentes érigées la semaine passée non loin des bâtiments de la douane affichent complet. Les soldats installent donc deux nouveaux camps de toile qui pourra héberger près de 1 200 personnes. Jusqu'à présent, les arrivants en quête d'un statut de réfugié entrent au Canada par un ancien chemin douanier, à quelques kilomètres seulement du poste de frontière actuel.

Pour cause, si ces derniers arrivent en provenance des Etats-Unis, ils ne peuvent pas passer par une douane officielle pour demander asile au Canada. Le pays compte examiner ces demandes une par une.

« Des gens arrivent à nos frontières, ils cherchent l’asile, le statut de réfugiés, car ils sont persécutés dans leur pays. Ça va être étudié, mais arriver à la frontière du Canada, ce n’est pas un billet automatique », explique le ministre des Transports, Marc Garneau.

Depuis plusieurs jours, l'avocate Stéphanie Valois traite les dossiers de demande d'asile d'Haïtiens installés depuis quelques mois aux Etats-Unis. « Faire la preuve d’une crainte de persécution, ce n’est pas facile à faire, affirme-t-elle. Il faut prouver l’identité d’une personne et qu’elle est bien en danger dans son pays. »

Environ 5 à 6 demandeurs d'asile sur 10 ont pu obtenir le statut de réfugié au Canada ces dernières années.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail