Etats-Unis

Etats-Unis: les premiers prototypes du mur à la frontière mexicaine commandés

La frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, au niveau de Nogales, en Arizona.
La frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, au niveau de Nogales, en Arizona. REUTERS/Lucy Nicholson/File Photo
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Aux Etats-Unis, le projet de mur à la frontière mexicaine est toujours d'actualité. Quatre entreprises américaines ont été désignées jeudi 31 août 2017 pour commencer la construction de quatre prototypes du mur de béton qui doit créer une séparation à la frontière mexicaine. Ces murs d’essais vont être bâtis dans la région de San Diego.

Publicité

Les tests en vue de la construction d’un mur à la frontière mexicaine des Etats-Unis avancent. Quatre entreprises ont été choisies pour la robustesse des infrastructures qu'elles proposent, a précisé le service des douanes. Le projet n’a qu’un objectif : empêcher le passage d'immigrés clandestins sur le sol américain.

Les heureuses élues vont à présent devoir construire un prototype de mur en béton. Doté de systèmes anti-escalade, il devra mesurer entre cinq mètres et demi et neuf mètres de haut, avec une structure souterraine pour empêcher les tunnels. Une équipe de la sécurité aux frontières va être déployée pour tester l'efficacité de chaque dispositif.

Les firmes sélectionnées par le gouvernement américain faisaient partie des sous-traitants qui avaient participé à l'appel d'offre lancé en mars dernier. Un second appel d'offre pour la construction de murs autres qu'en béton avait aussi été lancé, d'autres prototypes seront en conséquence annoncés dans les prochains jours.

Le budget et les payeurs, les grandes inconnues

On sait que le budget pour construire ces quatre prototypes est de 20 millions de dollars. En revanche, le total pour la construction du mur à la frontière mexicaine n'a toujours pas été annoncé. Le sujet devrait être abordé au Congrès à compter du 1er octobre, lors des discussions sur les finances publiques.

Donald Trump a promis que le Mexique paierait ce mur d'une façon ou d'une autre. Sauf que le président mexicain Enrique Peña Nieto a clairement refusé toute négociation. « C'est un sujet non négociable », a-t-il réitéré ce jeudi, « le Mexique ne peut pas et ne va pas payer ce mur ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail