Accéder au contenu principal
Etats-Unis

L'administration Trump annule l'obligation de couvrir les frais de contraception

La décision de l'administration Trump pourrait affecter des millions d'Américaines.
La décision de l'administration Trump pourrait affecter des millions d'Américaines. REUTERS/Kevin Lamarque
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Aux Etats-Unis, les entreprises ne sont plus obligées de prendre en charge la couverture des moyens de contraception de leurs employés. Cette disposition spécifique de la loi Obamacare, qui gère globalement le système de l’assurance santé, vient d’être annulée par l’administration Trump.

Publicité

Avec notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier

Une exemption était déjà accordée à des institutions religieuses et par deux fois en 2014, la Cour suprême avait tranché en faveur de sociétés qui refusaient de se conformer à la loi sur la contraception au nom de leurs convictions religieuses.

Mais la décision de l’administration Trump de ne plus obliger les entreprises à prendre en charge la couverture des moyens de contraception pour leurs employées va cette fois concerner plus de 60 millions de femmes et affecter des millions d’entre elles, parmi les plus défavorisées. Avant l’Obamacare, une Américaine sur trois avait des problèmes pour financer mensuellement sa contraception.

La mesure illustre aussi le retour d’une certaine « morale ». Elle est justifiée par la volonté d’éviter les comportements sexuels risqués, et succède à une autre décision récente, l’interdiction de pratiquer l’avortement après 20 semaines. Après s’être montrée incapable de remplacer, ou même de démanteler l’Obamacare, la majorité républicaine se venge ainsi en multipliant les coups de canif au système de santé.

L’organisation de défense des droits civiques ACLU a déjà annoncé lancer des poursuites afin de bloquer cette mesure. Elle accuse l’administration Trump de « mépris » pour la santé et la vie des femmes, tout en estimant que la contraception ne fait pas polémique aux Etats-Unis.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.