Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Kevin Spacey accusé d'harcèlement sexuel, Netflix met fin à «House of Cards»

Kevin Spacey, à Los Angeles, le 3 février 2014.
Kevin Spacey, à Los Angeles, le 3 février 2014. REUTERS/Mario Anzuoni/File Photo
Texte par : RFI Suivre
4 mn

L'Américain Kevin Spacey est accusé par un autre acteur de l'avoir harcelé sexuellement en 1986, alors que la présumée victime n'avait que 14 ans. De leur côté, les producteurs Netflix et Media Rights Capital ont fait savoir que la 6e saison de la série à succès «House of Cards» serait la dernière.

Publicité

Avec notre correspondant à San Francisco,  Eric de Salve

Les excuses de Kevin Spacey diffusées dimanche soir, 29 octobre, sur son compte Twitter sont devenues virales instantanément. L’acteur assure ne pas se souvenir d’avoir harcelé en 1986, à 26 ans, un autre acteur adolescent alors âgé d’à peine 14 ans, Anthony Rapp.

Pour sa victime présumée en revanche, le souvenir de cette soirée dans un appartement de Manhattan semble beaucoup plus précis. Dans une interview, Anthony Rapp l’accuse en effet de s’être jeté sur lui, de l’avoir plaqué sur un lit, et assure avoir été obligé de s’enfermer dans une salle de bain pour échapper à ses avances sexuelles.

Connu notamment pour son rôle dans Star Trek: Discovery, Anthony Rapp avait déjà évoqué l'incident en 2001 mais sans révéler l'identité de l'agresseur. Il a expliqué dimanche que le scandale qui a fait chuter le tout-puissant producteur américain Harvey Weinstein l'avait poussé à aller plus loin.

Un coming out malvenu

« Si je me suis conduit comme il le dit, je lui dois les excuses les plus sincères, pour un comportement en état d’ébriété des plus inappropriés », explique Kevin Spacey.

La star de 58 ans, deux fois oscarisés, en profite pour officialiser son homosexualité : « J'ai aimé et eu des relations amoureuses avec des hommes tout au long de ma vie, et j'ai choisi désormais de vivre en tant que gay », a-t-il ajouté dans son tweet, même si sa sexualité n'était un secret pour personne à Hollywood depuis des années. « Je veux gérer cela honnêtement et ouvertement et cela commence par examiner mon propre comportement. »

Une annonce très mal accueillie sur les réseaux sociaux, dans les médias et à Hollywood. Beaucoup lui reprochent de vouloir faire diversion et de nuire à la communauté gay en se livrant à un douteux mélange entre agression sexuelle sur mineur et homosexualité.

Le journaliste Glenn Greenwald, qui a publié les révélations d'Edward Snowden, militant de la cause gay, a vertement tancé la défense de Spacey : « Toutes ces occasions que Kevin Spacey a eues de sortir du placard et d'être un modèle pour d'autres - et il ne le fait que quand il se retrouve impliqué dans l'agression d'un adolescent. »

Netflix enterre « House of Cards »

Quelques heures près ces révélations, le groupe Netflix et la société co-productrice Media Rights Capital ont annoncé la fin de la série « House of Cards », dont Kevin Spacey était la vedette.

« La 6e saison sera la dernière », ont indiqué les producteurs dans un communiqué commun. Le tournage de cette ultime saison vient de commencer.

Les deux sociétés se sont aussi dites « profondément troublées par les informations de la nuit dernière concernant Kevin Spacey ». Toutefois, une source proche du dossier a assuré que la fin annoncée de la série « n'était pas liée aux allégations de dimanche ». L'arrêt de la série pourrait être lié à son succès beaucoup plus mitigé qu'à ses débuts.

 → A RE(LIRE) : Avec «House of Cards», Netflix rebat les cartes

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.