Colombie

Colombie: l’ONU débloque une aide pour endiguer la culture de coca

Un paysan nettoie des plants de coca dans le Cauca, sud-ouest de la Colombie, le 27 janvier 2017.
Un paysan nettoie des plants de coca dans le Cauca, sud-ouest de la Colombie, le 27 janvier 2017. REUTERS/Jaime Saldarriaga

La Colombie prend des mesures contre la production de cocaïne, comme elle s’y est engagée dans le cadre de l'accord de paix avec les Farc. Le pays, principal producteur mondial de cette substance, a signé vendredi 3 novembre un accord avec les Nations unies dont l’objectif est d’éradiquer les plantations de coca. Dans ce but, des subventions sont proposées aux agriculteurs pour reconvertir leurs cultures

Publicité

La Colombie est, en 2016, le principal producteur et exportateur de cocaïne dans le monde. La nouveauté, c'est que l'ancienne guérilla des Farc a pris, lors de l'accord de paix signé avec le gouvernement colombien, l'engagement d'abandonner ce commerce.

Pour aider les nombreux agriculteurs qui dépendent toujours de cette culture, les Nations unies vont leur apporter une aide financière. « Un projet sur quatre ans, qui prévoit un investissement de l’ONU d’une valeur de 317 millions de dollars » (environ 273 millions d'euros), détaille Bo Mathiasen, de l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime. A ses yeux, il s’agit d’un « signe important de la volonté et de l’implication du gouvernement et du peuple colombien contre la culture » de la cocaïne. Une affirmation peut-être à nuancer, puisqu'il ne s'agit pas du premier plan de ce type, loin s'en faut.

Les zones de culture de coca vont être reconverties en champs de café, bananes ou cacao. En échange, les agriculteurs vont recevoir tous les mois pendant un an une subvention d'environ 330 dollars (284 euros), ainsi qu'une assistance technique pendant deux ans.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail