Colombie

La Colombie saisit douze tonnes de cocaïne, un record historique

Juan Manuel Santos s'est félicité de la saisie de 12 tonnes de cocaïne, un record historique, le 8 novembre 2017.
Juan Manuel Santos s'est félicité de la saisie de 12 tonnes de cocaïne, un record historique, le 8 novembre 2017. Colombian Presidency

Une saisie record de drogue a eu lieu en Colombie. Les autorités ont annoncé avoir mis la main sur douze tonnes de cocaïne, enterrées dans quatre propriétés de région de l'Uraba, dans le nord-ouest du pays. La poudre blanche prête à être exportée appartenait au Clan du Golf, la plus grosse organisation mafieuse du pays dirigée par Dario Usuga, alias « Otoniel ». Au total, les autorités colombiennes ont saisi 372 tonnes depuis le début de l'année.

Publicité

Les images montrent le président Juan Manuel Santos qui marche sur un tapis de cocaïne, soigneusement empaqueté en petites briques de plastique. Le chef de l'Etat est souriant devant les caméras. «C'est, dit-il, la plus grosse prise jamais réalisée dans le pays». Et c'est un coup dur pour le Clan du Golfe dont le chef « Otoniel » a annoncé il y a un mois qu'il était prêt à négocier sa reddition.

Des pourparlers ?

La saisie des douze tonnes de cocaïne pourrait bien accélérer les pourparlers entre l'organisation mafieuse et les émissaires du gouvernement. Autre motif de satisfaction pour Santos : cette saisie record intervient après que le président américain Donald Trump a publiquement critiqué les résultats de la lutte contre la drogue en Colombie. « La police colombienne a démontré qu'elle est efficace », a souligné Santos.

Expansion

Mais la prise record vient aussi rappeler que les cultures de coca sont en pleine expansion et que le Clan du Golfe que l'on disait affaibli est encore capable d'amasser des tonnes de cocaïne. Si les prises de drogue sont plus grandes, c'est aussi parce que le pays produit et exporte plus de cocaïne que jamais.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail