Accéder au contenu principal
Pérou

Pérou: le pardon à Fujimori, «une gifle aux victimes» pour une experte de l’ONU

Des manifestants contre le pardon accordé à Fujimori par l'actuel président Kuczynski, brandissent les portraits des victimes de la dictature péruvienne des années 1980 et 1990.
Des manifestants contre le pardon accordé à Fujimori par l'actuel président Kuczynski, brandissent les portraits des victimes de la dictature péruvienne des années 1980 et 1990. REUTERS/Guadalupe Pardo
Texte par : RFI Suivre
3 mn

La grâce accordée à l’ex-président péruvien Alberto Fujimori, condamné à 25 ans de prison pour crimes contre l’humanité, n’en finit pas de faire de vagues. Cette fois, ce sont deux experts de l’ONU qui s’en indignent. Cette grâce présidentielle est intervenue après que des partisans de Fujimori, siégeant avec l'opposition au Parlement, ont évité à Pedro Pablo Kuczynski une procédure de destitution dans une affaire de corruption. Dans un communiqué, deux experts mandatés par le Conseil de l’ONU pour les droits de l’homme, dénoncent la décision du président péruvien.

Publicité

Pour nous, il s’agit d’une gifle aux victimes de violations des droits humains qui mine le travail contre l’impunité. Ca montre la faiblesse de l’Etat de droit, ça montre l’intrusion du politique dans l’indépendance du système judiciaire, ça démontre que l’Etat de droit peut être négociable et peut être négocié. Tout ça, c’est dramatique. Le président a été pardonné dans des conditions qui sont tout à fait questionnables. Le processus pour accorder ce pardon ne correspond pas aux garanties et aux étapes qui ont été identifiées dans le cadre du droit international: c’était lui qui a été reconnu responsable directement dans ces massacres de personnes civils. Donc, les pardons, dans ces cas-là, sont extrêmement rares, se devrait être extrêmement rare

Ecoutez Agnès Callamard, rapporteur spéciale de l’ONU sur les exécutions sommaires ou arbitraires

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.