Etats-Unis

Fusillade en Floride: un officier armé se trouvait dans le lycée de Parkland

Les étudiants du lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland, une localité située à 70 km environ au nord de Miami, évacués.
Les étudiants du lycée Marjory Stoneman Douglas de Parkland, une localité située à 70 km environ au nord de Miami, évacués. WSVN.com via REUTERS.

Aux Etats-Unis, une semaine après la tuerie dans un lycée de Parkland en Floride, Donald Trump a réaffirmé sa volonté d'armer les enseignants dans les écoles. Mais de nouveaux éléments font état d'un officier armé qui se trouvait dans le lycée lors de la fusillade et qui n'est pas intervenu.

Publicité

« Il aurait dû entrer, faire front au tueur et le tuer. » C'est ce qu'a déclaré le shérif du comté de Broward à propos de Scott Peterson, le policier qui était chargé de la protection du lycée. En regardant les images vidéo du massacre, le shérif Scott Israel dit avoir été « complètement anéanti ».

« Scott Peterson était bel et bien sur le campus durant toute la fusillade. Il était armé, il était en uniforme, affirme le shérif. Ce que j'ai vu, c'est qu'un officier est arrivé près du bâtiment. Il a pris position mais n'est jamais entré. »

Pendant 4 minutes, alors que les coups de feu retentissent à l'intérieur de l'école, Scott Peterson reste à l'extérieur, révèlent les images des caméras de vidéo surveillance, d'après Scott Israel.

Des images qui n'ont pas encore été rendues publiques, souligne-t-il : « Nous n'allons pas divulguer la vidéo pour le moment. Et peut-être que nous ne la divulguerons jamais. Cela dépendra des poursuites et de l'affaire criminelle. »

Jeudi, Scott Peterson a démissionné après avoir été suspendu. Il n'a pas encore expliqué pourquoi il n'était pas rentré à l'intérieur du bâtiment.

à (re)lire: Tuerie de Floride: les lycéens de Parkland dans le collimateur de «l'alt-right»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail