Accéder au contenu principal
Etats-Unis / Pérou

Trump participera au sommet des Amériques au Pérou

Donald Trump participera mi-avril au Pérou au sommet des Amériques qui rassemble les chefs d'Etat d'une trentaine de pays du continent et des Caraïbes.
Donald Trump participera mi-avril au Pérou au sommet des Amériques qui rassemble les chefs d'Etat d'une trentaine de pays du continent et des Caraïbes. MANDEL NGAN / AFP
Texte par : RFI Suivre
1 min

Après des semaines de spéculation, c'est désormais confirmé: Donald Trump assistera bien au sommet des Amériques. Ce rendez-vous organisé tous les trois ans réunira le 13 et 14 avril plus de 30 chefs d'Etat et de gouvernement des pays du continent à Lima au Pérou. Cette première rencontre entre le président américain et ses homologues est très attendue. Car le moins que l'on puisse dire, c'est que depuis son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump entretient des relations ambigües avec ses voisins latino-américains.

Publicité

Avec son mépris pour les traités commerciaux multilatéraux, sa politique passéiste envers Cubaou encore sa rhétorique anti-immigration, Donald Trump n'a pas gagné la sympathie des pays latino-américains. Bien au contraire, ceux-ci se sont organisés pour faire bloc contre ce nouveau locataire de la Maison Blanche qui semble menacer leurs intérêts nationaux et régionaux.

Entre temps, l'administration Trump a pris conscience qu'être absent du continent comporte des risques stratégiques. Il y a quelques semaines, le secrétaire d'Etat Rex Tillerson avait mis en garde contre l'expansion de la Chine et de la Russie en Amérique latine. Reste à savoir comment le tonitruant Donald Trump compte inverser cette tendance.

En août dernier, sa menace d'une intervention militaire au Venezuela avait suscité une vague d'indignation dans les capitales latino-américaines. La crise vénézuélienne, devenue une crise régionale, sera d'ailleurs au centre des discussions à Lima.

Nicolas Maduro n'a pas été invité au sommet, en raison de la détérioration de l'Etat de droit et de la démocratie dans son pays. Le gouvernement péruvien a même fait savoir qu'il refuserait au président vénézuélien l'entrée sur le territoire national. Alors que les alliés de Caracas, comme la Bolivie ou le Nicaragua, ont réclamé sa présence.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.