Costa Rica

Costa Rica: Carlos Alvarado, centre-gauche, élu président

Carlos Alvarado Quesada (centre gauche), entouré de ses proches, fête sa victoire avec une confortable avance au 2e tour de l'élection présidentielle du 1er avril 2018 au Costa Rica, considéré comme «la Suisse de l'Amérique centrale»..
Carlos Alvarado Quesada (centre gauche), entouré de ses proches, fête sa victoire avec une confortable avance au 2e tour de l'élection présidentielle du 1er avril 2018 au Costa Rica, considéré comme «la Suisse de l'Amérique centrale».. REUTERS /Jose Cabezas

Dimanche 1er avril 2018, les électeurs du Costa Rica ont élu leur nouveau président de la République. Carlos Alvarado a battu au second tour Fabricio Alvarado, le candidat conservateur du Parti Restauration nationale (PRN), et avec une marge avance.

Publicité

avec notre correspondante à San José, Léa Morillon

Après deux mois d’entre-deux tours, Carlos Alvarado devient le 48ème président du Costa Rica. Les sondages promettaient un résultat serré, pourtant c’est avec une large avance que le candidat du parti au pouvoir remporte la victoire ; 60,6 % des voix contre 39,3 pour Fabricio Alvarado. Et un taux d'abstention de 33,1 %, inférieur à celui du premier tour.

Depuis l’annonce des résultats, les klaxons résonnent dans toute la ville, en particulier dans le quartier étudiant, où les électeurs de Carlos Alvarado se sont réunis pour fêter la victoire comme cette jeune femme qui triomphe : « Aujourd’hui le Costa Rica a triomphé face aux inégalités ! Notre pays ne veut pas suivre une personne qui souhaite nous changer, qui veut nous transformer en un pays comme le Venezuela. Non ! Nous avons décidé que le Costa Rica resterait libre comme il l’a toujours été ! »

Ancien musicien dans un groupe rock, ancien journaliste et romancier à ses heures perdues, Carlos Alvarado, 38 ans, était soutenu par le Parti action citoyenne. Ancien ministre du Travail et des Affaires sociales dans le gouvernement sortant, ancien président exécutif de l’Institut d’aide sociale, il avait fait campagne sur des thématiques de justice sociale et d’égalité des sexes. Il s’est par exemple engagé pour que le Costa Rica reconnaisse les unions entre personne du même sexe. Sa vice-présidente Epsy Campbell sera la première afro-Costaricienne à occuper ce poste.

Carlos Alvarado prendra ses fonctions le 8 mai prochain pour un mandat de quatre ans et devra gouverner avec une assemblée législative très divisée.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail