Accéder au contenu principal
Pérou

Pérou: procédure judiciaire lancée contre Fujimori pour stérilisations forcées

L'ancien président Alberto Fujimori à la sortie de la clinique où il avait été transféré, le 4 janvier 2018 à Lima.
L'ancien président Alberto Fujimori à la sortie de la clinique où il avait été transféré, le 4 janvier 2018 à Lima. Eddy Ramos /Agencia Andina Handout via REUTERS
Texte par : RFI Suivre
1 min

C'est une vieille affaire qui remonte à la surface au Pérou. Le parquet général entame une procédure judiciaire contre l'ancien président Alberto Fujimori, pour des stérilisations forcées pratiquées au cours de son mandat. La procédure concerne cinq femmes, dont certaines sont décédées des suites de ces stérilisations. Mais une ONG locale a recensé plus de 2 000 autres cas.

Publicité

Les faits présumés remontent à plus de 20 ans. En 1996, le gouvernement Fujimori veut réduire le taux de natalité au Pérou. Il lance donc un programme de planification familiale avec, entre autres, des chirurgies gratuites, des ligatures de trompes pour les femmes volontaires. En tout cas en théorie.

L'ONG Demus a recensé 2164 cas de stérilisations forcées sur des femmes de milieux défavorisés, parlant la langue amérindienne quechua et résidant, la plupart du temps, en zone rurale. Un registre national a d'ailleurs été créé en 2015.

Les victimes avaient déjà tenté, en vain, de porter cette affaire devant la justice. Cette fois, le procureur dit avoir « suffisamment d'éléments » pour accuser l'ancien président Fujimori. Tout comme trois de ses anciens ministres de la Santé et des fonctionnaires. Une décision saluée par plusieurs associations de défense des droits des femmes.

Toujours aucune indemnisation

Le président Kuczynski avait qualifié cette pratique de « crime contre l'humanité » et promis d'indemniser les victimes. Mais elles n'avaient toujours rien reçu lorsque ce dernier a démissionné au mois de mars.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.