Etats-Unis

Kanye West suscite la polémique en affirmant que l'esclavage était «un choix»

Le rappeur américain Kanye West lors d'un concert à Toronto le 26 juillet 2015.
Le rappeur américain Kanye West lors d'un concert à Toronto le 26 juillet 2015. Matt Detrich-USA TODAY Sports via REUTERS
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Une nouvelle polémique a été lancée mardi 1er mai par le rappeur Kanye West dans le live-video du média-people hollywoodien TMZ. Après avoir fermé son compte Twitter, il y a un an et supprimé tous ses tweets, le rappeur afro-américain originaire de Chicago a déclaré que « l'esclavage était un choix ».

Publicité

Après un an de cure médiatique, le retour de Kanye West n'est pas passé inaperçu. S'il avait déjà déclenché par le passé un torrent de réactions en déclarant son amour à Trump, cette fois, ce sont ses propos sur l'esclavage qui ont suscité la polémique.

« On entend parler de l'esclavage, il a duré pendant 400 ans. Pendant 400 ans ! Ça ressemble à un choix selon moi, a lancé Kanye West. Je veux dire : c'est là depuis 400 ans et ça vous concerne tous. C'est comme si nous étions enfermés dans une prison mentale. »

Tout de suite, sur le plateau de TMZ, le journaliste Van Lathan réagit face au rappeur : « tes commentaires sont sans fondement », lui répond-il. Puis sur Twitter, NAACP, l'association de défense des droits civiques, emboite le pas : « Il y a beaucoup de fausses informations qui ont été sorties. Le peuple noir a combattu l'esclavage dès le moment où il a mis le pied sur ce continent ».

La réponse de Kanye West a été immédiate. « Bien sûr je sais que les esclaves n'ont pas été enchaînés et embarqués sur des bateaux de leur propre chef. Je voulais dire que le fait d'être resté dans cet état alors que nous étions plus nombreux signifie que nous étions mentalement des esclaves », a-t-il expliqué.

Depuis sa sortie de l'hôpital il y a quelques mois, où il avait été traité pour une dépendance aux opiacés, le rappeur ne semble plus vouloir se taire, postant jusqu'à 20 tweets par heure pour exprimer dit-il « certaines découvertes que j’ai faites depuis ma sortie de l'hôpital ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail