Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Le Pentagone interdit les téléphones chinois Huawei et ZTE à ses soldats

Des soldats américains à Kaboul en 2014 (photo d'illustration).
Des soldats américains à Kaboul en 2014 (photo d'illustration). AFP PHOTO/Wakil Kohsar
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les téléphones chinois seraient-ils victimes de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine ? L'armée américaine a donné l'ordre au personnel des bases militaires de ne plus acheter de téléphone chinois. Motif : « Ces appareils présenteraient des risques de sécurité inacceptables », selon le Pentagone.

Publicité

Cela faisait plusieurs mois que les téléphones commercialisés par les marques chinoises Huawei et ZTE étaient dans le collimateur de l'administration américaine. Déjà au mois de février, lors d'une commission au Sénat, les services de renseignement américains avaient recommandé de se méfier de ces deux marques de téléphone. Raison invoquée : Huawei et ZTE seraient des espions à la solde de Pékin.

Depuis 2012, les instances gouvernementales américaines étaient appelées à n’utiliser aucun produit vendu par Huawei et ZTE. Les entreprises privées étaient « fortement encouragées » à « considérer les risques » présumés.

Aujourd'hui, on passe du conseil à l'ordre : tout le personnel des bases militaires américaines ne pourra plus acheter ces téléphones. Le Pentagone craignait que le gouvernement chinois ne piste ses soldats via ces objets connectés.

Course à la technologie

Cette interdiction pourrait bien être étendue à tout le territoire américain. Donald Trump serait en passe de signer un décret pour interdire aux entreprises privées d'utiliser et de commander tous les appareils de Huawei et ZTE. Mais cette fois-ci pour une autre raison : la peur du gouvernement américain de voir la Chine prendre de l'avance dans le secteur des nouvelles technologies.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.