Venezuela / Etats-Unis

Le Venezuela libère un missionnaire américain emprisonné depuis deux ans

Joshua Holt (g) et son épouse Thamy avec le sénateur américain Bob Corker, après leur libération, samedi 26 mai 2018, à Caracas.
Joshua Holt (g) et son épouse Thamy avec le sénateur américain Bob Corker, après leur libération, samedi 26 mai 2018, à Caracas. HO / AFP / Courtesy of the office of Senator Bob Corker

Le prisonnier américain Joshua Holt, détenu au Venezuela depuis juin 2016, a été libéré ce samedi 26 mai. Ce missionnaire mormon avait été arrêté avec son épouse vénézuélienne pour « espionnage présumé » ainsi que pour « port illicite d'armes de guerre », ce qu'il a toujours démenti. Les Etats-Unis vont maintenir leurs sanctions économiques contre le Venezuela malgré la libération samedi de l'Américain Joshua Holt, a twitté le vice-président américain Mike Pence samedi soir.

Publicité

Avec notre correspondant à Caracas, Julien Gonzalez

Une fois n'est pas coutume, c'est d'abord sur Twitter que la libération de Joshua Holta a été annoncée par le président américain Donald Trump. Elle a été confirmée quelques heures plus tard par les autorités vénézuéliennes qui la présentent comme « un geste au nom de la paix et pour des relations diplomatiques respectueuses ».

Car les relations entre les deux pays, déjà très tendues depuis des années, ont été loin de s'apaiser cette semaine. Au lendemain de la réélection de Nicolas Maduro dimanche dernier, non reconnue par les Etats-Unis, Washington a en effet imposé de nouvelles sanctions au gouvernement chaviste, interdisant aux citoyens américains et aux entreprises toute transaction sur la dette vénézuélienne.

Une décision qui n'a pas empêché la remise en liberté de Joshua Holt, faisant partie, aux dires du ministre vénézuélien de l'Information, d'un « processus de dialogue entamé depuis des mois avec plusieurs sénateurs américains ». Une version qui confirme les propos d'un sénateur qui avait évoqué un peu plus tôt « de durs efforts pendant deux ans ».

Cette libération intervient également après que le président vénézuélien a promis jeudi 25 mai devant la Constituante, cette Assemblée « plénipotentiaire » constituée exclusivement de partisans pro-Maduro, de libérer des opposants incarcérés pour « surmonter les blessures laissées par les manifestations, les barricades et les conspirations ».

Joshua Holt avait été arrêté en juin 2016 avec son épouse vénézuélienne pour « espionnage présumé » ainsi que pour « port illicite d'armes de guerre », ce qu'il a toujours démenti. Le missionnaire morman se trouvait depuis à l'Hélicoide, le siège des services de renseignements vénézuéliens, lieu d'où il avait notamment lancé un appel à l'aide la semaine dernière à travers des vidéos publiées sur les réseaux sociaux.

Depuis sa libération, des images de Joshua Holt ont circulé sur les réseaux sociaux. On le voit notamment embarquer dans un avion pour les Etats-Unis accompagné par Bob Corker, le président de la commission des Relations extérieures au Sénat qui avait rencontré Nicolas Maduro ce vendredi. De son côté, la famille de l'ex-prisonnier a remercié via un communiqué « tous ceux qui ont participé à ce miracle ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail