Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Etats-Unis: tous les cafés Starbucks fermés pour une formation anti-racisme

Objectif de la demi-journée de formation: «reconnecter les équipes avec leur mission, en partageant des idées sur la manière de rendre Starbucks encore plus accueillant».
Objectif de la demi-journée de formation: «reconnecter les équipes avec leur mission, en partageant des idées sur la manière de rendre Starbucks encore plus accueillant». REUTERS/Leonhard Foeger/File Photo
Texte par : RFI Suivre
5 mn

Aux Etats-Unis, les 8 000 cafés de la chaîne Starbucks seront fermés ce mardi 29 mai 2018 après-midi. Pas de grève, pas de jour férié ou même de grand inventaire du printemps ; il s’agit en fait d’utiliser ce temps pour une formation de quelques heures contre les préjugés raciaux, à destination des 175 000 employés.

Publicité

Avec notre correspondant à New York,  Grégoire Pourtier

Cette opération avait été annoncée il y a un peu plus d’un mois, suite à l’indignation provoquée par l’interpellation par la police de deux jeunes Noirs dans un café Starbucks dans la ville de Philadelphie. La scène avait été filmée puis largement relayée par les réseaux sociaux. Les deux jeunes hommes avaient été menottés alors qu’ils n’opposaient aucune résistance.

Il a ensuite été admis qu’ils n’avaient jamais rien fait de mal. En fait, ils étaient simplement là à attendre une troisième personne avant de consommer. Leur principal tort était peut-être d'être noirs, ce qui avait visiblement effrayé ou gêné certaines personnes présentes qui avaient appelé la police. Et très vite, c’est bien Starbucks qui a été le plus gêné par la polémique, qui égratignait son image chaleureuse et ouverte.

Un simple coup de com' pour l'entreprise ?

Le groupe a donc très vite réagi. Un accord a été trouvé avec les deux victimes, qui ont reçu un dollar symbolique. La chaîne Starbucks s'est par ailleurs engagée pour 200 000 dollars de programmes pour les jeunes entrepreneurs dans les lycées. Et a annoncé cette demi-journée de formation nationale contre les préjugés racistes, élaborée avec des associations spécialisées.

Elle doit s’articuler autour du visionnage d’un vidéo originale sur l’histoire des Noirs américains et de discussions pour améliorer l’accueil de tous dans les cafés. Et à ceux qui doutent de l’impact réel de l’initiative, qui n'y voient qu'un coup de com', Starbucks répond qu'il ne s'agit que d'une première étape, et surtout qu’il s’agit de lutter d’abord contre les préjugés inconscients.

Tout le monde a entendu parler de l'affaire

Ce dont la firme parle, ce sont ces petites choses de tous les jours sur lesquelles il suffit parfois de mettre le doigt pour faire changer un comportement. Dans un Starbucks de New York, une discrète affiche expose ainsi l’objectif : il s'agit de « reconnecter les équipes avec leur mission, en partageant des idées sur la manière de rendre Starbucks encore plus accueillant ».

Dans cette rue de Brooklyn, tout le monde a entendu parler de la mésaventure des deux Noirs américains de Philadelphie, et Mora, noire également, dit que n’est pas en buvant son capuccino qu’elle subit le plus de racisme. Mais un client salue une autre initiative prise après la polémique : désormais, plus besoin de consommer pour disposer des toilettes ou même s’asseoir un instant chez Starbucks.

Une formation contre préjugés raciaux chez Starbucks? Des New-Yorkais donnent leur avis

→ À relire : Les avantages fiscaux « illégaux » de Starbucks et Fiat en Europe

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.