Bourse

Facebook s'effondre à Wall Street, du jamais vu

Moins 19%. La chute de valorisation de Facebook est spectaculaire, c’est la plus importante jamais enregistrée à Wall Street en une journée.
Moins 19%. La chute de valorisation de Facebook est spectaculaire, c’est la plus importante jamais enregistrée à Wall Street en une journée. REUTERS/Eric Gaillard/File Photo

Pour la première fois, Facebook s’effondre à Wall Street. A la clôture jeudi 26 juillet l’action du réseau social a chuté de 19%. Soit une perte de 119 milliards de capitalisation boursière. Du jamais vu.

Publicité

Avec notre correspondant à San Francisco, Eric de Salve

Moins 19%. La chute de valorisation de Facebook est spectaculaire, c’est la plus importante jamais enregistrée à Wall Street en une journée. Sanction immédiate des marchés après publication de résultats décevants. Et pourtant son chiffre d’affaires est toujours en hausse, plus 42%, mais cela reste inférieur aux attentes.

Et les prévisions sont pessimistes. Car en termes d’abonnés, Facebook semble atteindre le seuil de saturation. Avec 2,2 milliards d’utilisateurs mensuels, le réseau social continue d’augmenter, mais il stagne aux Etats-Unis et en Europe. Or ce sont les marchés où ses recettes publicitaires sont les plus lucratives. Pour la première en Europe, Facebook perd même des abonnées : moins 3 millions d’utilisateurs quotidiens.

En cause, l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation européenne plus restrictive sur la protection des données privées. Mais aussi des dépenses de sécurité en hausse constante. Une nouvelle stratégie dont Mark Zuckerberg ne pouvait pas faire l’économie après les scandales de détournement des données personnelles de millions d’utilisateurs par Cambridge Analytica en faveur de Donald Trump et des partisans du Brexit au Royaume-Uni. Mais aussi après la manipulation du réseau social par la Russie là aussi pour influencer l’élection américaine de 2016.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail