Etats-Unis / Chine

La Chine se prépare-t-elle à un conflit avec les Etats-Unis?

Les militaires chinois en manœuvre sur la mer de Chine, le 12 avril 2018.
Les militaires chinois en manœuvre sur la mer de Chine, le 12 avril 2018. REUTERS/Stringer/CHINA OUT

On en est encore très loin, mais un rapport du Pentagone révèle que la Chine a considérablement modernisé ses capacités offensives ces dernières années, et que ces bombardiers s'entraînent probablement à des frappes contre des cibles américaines. Les exercices et les patrouilles conduits ces derniers temps démontrent que les avions et les navires chinois sont désormais en mesure d'opérer loin de leur base, ce qui permet aux stratèges chinois d'envisager de nouveaux scénarios incluant le recours à la force contre les bases américaines dans le Pacifique et leurs alliés dans la région. Les capacités militaires chinoises sont donc prises au sérieux par le Pentagone qui, toutefois, s'interroge sur les intentions réelles de Pékin.

Publicité

Selon le Pentagone, l'armée chinoise s'entraîne à conduire des opérations complexes, à large échelle, combinant l'utilisation de missiles, de navires de guerre et bombardiers stratégiques.

Les experts de l'armée américaine constatent que les avions chinois à long rayon d'action H6K s'aventurent de plus en plus loin de leurs bases.

En 2017, des vols ont été repérés à proximité de l'île d'Okinawa qui accueille près de la moitié des 47 000 soldats américains stationnés au Japon. Au printemps dernier, pour la première fois, ces mêmes bombardiers ont pu opérer à partir d'une piste militaire située sur les îles Paracels.

La Chine a aussi développé des avions ravitailleurs permettant d'allonger encore le rayon d'action de ses appareils. Washington estime que les forces chinoises pourraient à l'avenir être en mesure d'atteindre l'île américaine de Guam à plusieurs milliers de kilomètres des côtes chinoises.

L'armée chinoise équipe désormais ses bombardiers dérivés de vieux Tupolev soviétiques de missiles de croisière, permettant, selon le rapport, de frapper de loin sans être inquiétée par les défenses américaines (Stand-Off Missile).

Pékin dispose enfin de missiles à terre, nucléaires ou conventionnels (DF21D et DF26), permettant selon le rapport de tenir à une distance de 1 500 km un porte-avion s'approchant de la Chine continentale.

(Re) lire : La Chine et la Russie bouleversent les équilibres militaires dans le monde

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail