Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Washington sanctionne une unité de l'armée chinoise pour achat d'armes russes

Des membres des forces de l'ordre chinoises en manoeuvre sur la place Tiananmen, le 3 mars 2017. Des centaines de milliers de policiers, soldats et bénévoles quadrillent Pékin.
Des membres des forces de l'ordre chinoises en manoeuvre sur la place Tiananmen, le 3 mars 2017. Des centaines de milliers de policiers, soldats et bénévoles quadrillent Pékin. REUTERS/Tyrone Siu
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Cela ne va pas arranger les relations entre la Chine et les Etats-Unis : les Américains ont décidé de sanctionner une unité de l'armée chinoise pour avoir acheté des armes russes. C'est la première fois qu'une entité étrangère est ciblée dans le cadre de cette loi qui interdit toute transaction avec Moscou en matière d'armement.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington,  Anne Corpet

L'unité de l'armée chinoise et son directeur sont sanctionnés pour avoir acheté aux Russes dix avions de combat et des équipements liés aux missiles sol-air. Ils n'auront plus accès au système financier américain, et ne pourront plus exporter aux Etats-Unis. Ces mesures sont prises en vertu d'une loi qui prévoit de punir toute transaction militaire avec Moscou. Voté l'année dernière à une écrasante majorité, le texte n'avait jamais été appliqué : il était jusqu'à présent jugé assez dissuasif.

« C'est une étape importante », a déclaré un responsable américain après l'annonce de ces mesures punitives. Dans son communiqué, le département d'Etat précise que ces sanctions ne visent pas « à saper les capacités militaires d'un pays » mais plutôt à « imposer des coûts à la Russie, en réponse à son ingérence dans le processus électoral américain et à ses autres activités malveillantes, notamment en Ukraine ».

Les Etats-Unis ont aussi annoncé avoir placé 33 personnes supplémentaires sur la liste noire des entités avec lesquelles toute transaction militaire est interdite sous peine de sanction. Cette liste comprend désormais 72 noms, dont ceux des principales sociétés russes d'armement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.