Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Trump mobilise la communauté internationale sur le problème du trafic de drogue

Donald Trump mobiliser la communauté internationale sur le problème du trafic de drogue (photo d'archives).
Donald Trump mobiliser la communauté internationale sur le problème du trafic de drogue (photo d'archives). REUTERS/Carlos Barria
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Donald Trump s'exprimera un peu plus tard ce mardi devant l'Assemblée générale des Nations Unies pour un discours très attendu où il présentera sa vision du monde. Mais le président américain a déjà fait un détour lundi par le siège de l'ONU pour mobiliser la communauté internationale sur le problème du trafic de drogue. Pour le président américain, en pleine campagne pour les élections de mi-mandat qui auront lieu le 6 novembre, il s'agissait surtout de s'adresser aux électeurs américains marqués par les épidémies d'overdoses qui secouent le pays.

Publicité

Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

Acte II scène I pour Donald Trump qui a donc démarré sa semaine diplomatique avec une réunion sur la lutte contre le trafic de drogues pour renforcer la coopération internationale. Un sujet somme toute très consensuel. 129 pays ont signé cette déclaration d'intention très générale et non contraignante. « Si nous prenons ces mesures ensemble, nous pouvons sauver un nombre incalculable de vies à travers le monde », a déclaré Donald Trump.

L’ONU estime à 31 millions les consommateurs de drogues dans le monde. Le problème est particulièrement aigu aux Etats-Unis où les médicaments dérivés de l'opium ont fait 70 000 décès en 2017.

Mais pour l'expert du centre de recherche sur les politiques, James Cockaine, Donald Trump réalise surtout un coup politique à quelques semaines des élections de mi-mandat : « Cette réunion a donné au président Trump l'opportunité de montrer aux Républicains avant les élections de mi-mandat qu'il est toujours aussi ferme en matière de criminalité et ça lui permet aussi de rassurer ses alliés sur le fait que l'administration Trump est toujours engagée dans une guerre contre la drogue. »

Mais faute d'avoir clairement évoqué la question des droits de l'homme, le message de Donald Trump envoie surtout un signal d'impunité aux Etats où la guerre contre la drogue fait l'objet de politiques très répressives et d'une action militaire, comme c'est le cas par exemple actuellement aux Philippines.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.