Accéder au contenu principal
Chili / Vatican

Pédophilie: le pape renvoie de l'Eglise le prêtre chilien Fernando Karadima

Le pape François a réduit à l'état laïc le Chilien Fernando Karadima, au centre d'un scandale d'abus sexuel.
Le pape François a réduit à l'état laïc le Chilien Fernando Karadima, au centre d'un scandale d'abus sexuel. REUTERS/Carlos Vera/File Photo
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le Chilien Fernando Karadima, reconnu coupable par l'Eglise en 2011 de nombreuses agressions sexuelles, n'est plus prêtre, a annoncé le Vatican dans un communiqué vendredi 28 septembre. Son cas avait embarrassé le pape François lors de sa visite dans le pays en janvier dernier.

Publicité

Avec notre correspondante à Santiago du Chili, Justine Fontaine

C'est l'une des figures les plus emblématiques des scandales de pédophilie dans l'Eglise chilienne. Fernando Karadima, 88 ans, n’est donc plus prêtre. Une décision saluée par les victimes.

« Cet homme a ruiné la vie de tellement de personnes. J'espère qu'elles sentiront au moins un peu de soulagement aujourd'hui, a déclaré sur les réseaux sociaux l'une des victimes de Fernando Karadima. Je ne pensais pas être témoin de cette décision un jour. »

Dès 2010, plusieurs victimes décident de dénoncer publiquement ce prêtre pédophile. Les faits sont prescrits, il ne sera donc jamais jugé par la justice chilienne. Mais face à l'ampleur du scandale, l'Eglise condamne finalement Fernando Karadima lors d'un procès canonique en 2011. Il aura donc fallu attendre sept ans encore, avant que le Vatican lui inflige la sanction la plus sévère pour un prêtre.

Depuis sa visite catastrophique au Chili au mois de janvier, le pape François multiplie les annonces face aux scandales de pédophilie dans le pays : il a accepté la démission de sept évêques chiliens et expulsé un autre prêtre il y a deux semaines.

Au total, 119 enquêtes judiciaires sur des violences sexuelles dans l'Eglise sont en cours au Chili. L'archevêque de Santiago est lui-même soupçonné d'avoir couvert des prêtres pédophiles.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.