Etats-Unis

Etats-Unis: Kavanaugh n'est plus qu'à un vote de la confirmation

La sénatrice américaine Lisa Murkowski parle aux journalistes de son vote contre la nomination du juge Brett Kavanaugh à la Cour suprême des États-Unis, à Washington, le 5 octobre 2018.
La sénatrice américaine Lisa Murkowski parle aux journalistes de son vote contre la nomination du juge Brett Kavanaugh à la Cour suprême des États-Unis, à Washington, le 5 octobre 2018. REUTERS/Yuri Gripas
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Donald Trump se dit «très fier» du vote positif au Sénat sur le dossier Brett Kavanaugh. Un premier vote de procédure avant la confirmation ou non, du juge à la Cour suprême des Etats-Unis ce samedi. Le débat autour de ce juge a tenu en haleine et divisé les Américains ces dernières semaines, notamment depuis qu'il est accusé d'agression sexuelle. Le Sénat américain a ouvert la voie à un vote définitif demain au Sénat. Mais les jeux ne sont pas encore faits.

Publicité

«Très fier du Sénat américain qui a voté «OUI» pour faire avancer la nomination du juge Brett Kavanaugh! », a écrit le président Donald Trump sur son compte Twitter.

Les républicains disposent d'une très courte majorité au Sénat. Et cela s'est encore vu ce vendredi lors du vote de procédure : 51 voix pour / 49 voix contre.
Alors pour l'instant il ne s'agissait que d'un vote de procédure pour permettre le vote final de demain. Vote qui se fera cette fois sur le fond du dossier : la capacité du juge Kavanaugh à siéger à la Cour suprême à vie.

Les sénateurs devront choisir à la lumière de son profil, de ses auditions, et puis du rapport commandé par Donald Trump au FBI sur les accusations sexuelles contre lui. Un rapport qu'ils ont désormais entre les mains. 

Le vote ce vendredi donne quelques indications. Une sénatrice républicaine en Alaska, qu'on savait indécise, a finalement voté «non». Elle devrait donc logiquement voter non demain. Deux autres élus républicains modéré.ont eux voté «oui» à la clôture des débats. Mais ils peuvent toujours dire non lors du vote final. Par ailleurs, un démocrate s'est rangé à leurs côtés et on ignore s'il restera fidèle à son parti demain. Donc tout est encore possible, dont un 50/50. Et dans ce cas-là, ce serait au vice-président, Mike Pence, de départager tout le monde.

Depuis le début de la semaine, des opposants à la nomination du juge Kavanaugh manifestent chaque jour devant les bureaux des sénateurs indécis. Vilia Vurxley, est venue du New Jersey pour exprimer sa colère contre le juge Kavanaugh : « Il n'aime vraiment pas les femmes et le masque est tombé, on l'a vu lors de sa deuxième audition : on a vu sa colère, son aigreur. C'est un juge politique. Il n'est pas digne d'être à la Cour suprême. Il n'a pas la modération nécessaire. Et je suis ici pour faire savoir à tous que nous avons besoin à la Cour suprême de gens qui sont au-dessus de la politique et ce n'est pas ce qui se passe, et c'est vraiment laid et triste ».

« Trump l'a nommé pour ne pas être destitué. Il y a beaucoup d'affaires cruciales jugées à la Cour suprême et elle est menée par de vieux hommes blancs mais les femmes ne vont pas reculer. Les gens qui ont été marginalisés ne vont pas se taire. Et nous allons continuer à nous battre. Il s'agit de la direction dans laquelle va notre pays. Nous croyons que le pouvoir appartient à tout le peuple. Ils veulent marginaliser tous ceux qui ne sont pas comme eux, des hommes blancs et riches.  Notre pays va dans la mauvaise direction, mais nous allons changer cela. Cela va changer », dit avec détermination cette manifestante.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail