Etats-Unis

Etats-Unis: Kavanaugh quasiment assuré de faire son entrée à la Cour suprême

La sénatrice américaine Susan Collins s'entretient avec des journalistes après avoir annoncé qu'elle votera pour confirmer le candidat de la Cour suprême Kavanaugh lors d'un discours prononcé devant le Sénat à Capitol Hill, à Washington, le 5 octobre 2018.
La sénatrice américaine Susan Collins s'entretient avec des journalistes après avoir annoncé qu'elle votera pour confirmer le candidat de la Cour suprême Kavanaugh lors d'un discours prononcé devant le Sénat à Capitol Hill, à Washington, le 5 octobre 2018. REUTERS/Yuri Gripas
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La nomination du juge Kavanaugh à la Cour suprême ne semble plus faire de doute. Avec l’annonce ce vendredi après-midi du vote positif d'un sénateur républicain et d’un sénateur démocrate indécis, le juge est assuré de son siège à la Cour suprême.

Publicité

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

C’est la fin probable d’un feuilleton qui a enflammé l’Amérique pendant plus d’un mois : sauf coup de théâtre spectaculaire de dernière minute, le juge Kavanaugh sera ce samedi 6 octobre officiellement nommé à la Cour suprême.

La sénatrice républicaine du Maine Susan Collins a annoncé cet après-midi qu’elle voterait en sa faveur, balayant les espoirs de milliers de femmes qui depuis des semaines rêvaient qu’elle s’opposerait à sa nomination.

Le juge bénéficiera également du soutien d’un sénateur démocrate Joe Manchin, qui se représente lors des prochaines élections de mi-mandat, en Virginie occidentale, un Etat très républicain.

Avec le ralliement de ces deux sénateurs, le vice-président Mike Pence qui dispose d’une voix au Sénat n’aura pas besoin de faire le déplacement pour sécuriser la nomination du juge.

L’arrivée de Brett Kavanaugh au sein de la plus haute instance judiciaire du pays garantit une majorité conservatrice pour des années au sein de la cour. Mais elle risque fort de peser sur les prochaines élections de mi-mandat. Les femmes qui n’ont pas réussi à renverser le vote du Sénat comptent bien faire entendre leur voix dans les urnes en novembre prochain.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail