Accéder au contenu principal
Brésil

Brésil: dans l'ombre de Lula, Fernando Haddad peine à mobiliser

Des partisans du Parti des travailleurs (PT) le 5 octobre 2018 à Sao Paulo, au Brésil.
Des partisans du Parti des travailleurs (PT) le 5 octobre 2018 à Sao Paulo, au Brésil. NELSON ALMEIDA / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Ce 7 octobre, les Brésiliens retournent aux urnes pour élire leur président et les gouverneurs dans 26 Etats. Favori de ce premier tour, l'ancien capitaine d'armée et candidat de l'extrême droite Jaïr Bolsonaro a fait un bond dans les sondages ces derniers jours. Le candidat du Parti des travailleurs (PT), Fernando Haddad, est en deuxième position des intentions de vote mais loin derrière. S'il est assuré d'avoir une place au second tour, il peine à mobiliser au-delà de l'électorat traditionnel du PT qui a donc appelé ce 5 octobre à une manifestation à São Paulo.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à São Paulo, Achim Lippold

Au Brésil, le candidat du Parti des travailleurs (PT) a beau s'appeler Fernando Haddad, l'ancien président Lula chauffe le coeur des quelque 2000 sympathisants qui se sont rassemblés dans le centre-ville de São Paulo sous la pluie, ce 5 octobre.

Parmi eux, Fernando est venu avec sa femme. « Nous sommes ici pour soutenir un candidat qui représente le retour de la démocratie, explique-t-il. Nous vivons une situation très grave, nous avons très peur de revivre une dictature comme nous l'avons déjà vecue pendant 20 ans ».

« Offense aux droits humains »

Son inquiétude est partagée par Edna. « Qui n'aurait pas peur de la victoire d'une personne qui, au lieu de présenter un programme, se focalise sur des valeurs morales ? demande-t-elle. C'est une offense aux droits humains et sociaux ».

L'ambiance du rassemblement est festive mais pas vraiment enthousiaste. Le candidat à la présidence Fernando Haddad a annulé sa participation à la dernière minute. Flavio est toutefois content d'être venu. « Je suis très reconnaissant vis-à-vis de Lula et du PT, explique-t-il. J'ai été boursier d'un programme universitaire. Grâce au PT, j'ai pu me former en droit. Je lui dois beaucoup et je suis ici pour soutenir mon parti avec tout mon coeur ».

Ce 6 octobre, pour son dernier déplacement avant le premier tour, Fernando Haddad se rendra à Bahia, dans le nord-est du pays. Une valeur sûre : cette région reste le seul bastion du PT.

A (re)lire : Présidentielle au Brésil : portraits des cinq principaux candidats

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.