Accéder au contenu principal
Chili / Religion

Chili: le pape François défroque deux évêques accusés de pédophilie

Le pape François au Vatican le 10 octobre 2018.
Le pape François au Vatican le 10 octobre 2018. Alberto PIZZOLI / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le Pape François a exclu de l'Eglise catholique deux évêques émérites chiliens. Tous deux font l'objet de plusieurs accusations de violences sexuelles sur mineurs au Chili. Ces exclusions interviennent après une année très mouvementée pour l'Eglise dans le pays, où 119 affaires sont ouvertes devant les tribunaux pour des violences sexuelles commises au sein de l'institution. Cette année, le Pape François a accepté la démission de sept évêques, et exclu de l'Eglise deux prêtres accusés de pédophilie. Mais c'est la première fois qu'il exclut des évêques dans ce type d'affaires.

Publicité

Avec notre correspondante à Santiago, Justine Fontaine

C'est une décision « juste et nécessaire », a réagi une victime chilienne qui se bat depuis des années contre l'impunité des prêtres pédophiles. Francisco Cox et Marco Antonio Ordenes n'étaient plus en activité mais ils gardaient le titre d'évêque émérite.

Tous les deux font ou ont fait l'objet de plaintes pour violences sexuelles sur mineurs, à tel point que Marco Antonio Ordenes a présenté sa démission de ses fonctions d'évêque dans le nord du pays en 2012. Il a ensuite disparu de la vie publique, mais est resté sous la protection de l'Eglise jusqu'à aujourd'hui.

L'autre évêque exclu, Francisco Cox, a fait face à un tel nombre d'accusations de pédophilie qu'il a été envoyé en Allemagne dès 2002, pour éviter le scandale et échapper à la justice. Il aurait pourtant récidivé là-bas, selon une personne qui a dénoncé les faits auprès de la congrégation dont il fait toujours partie aujourd'hui.

Cette congrégation affirme désormais vouloir le rapatrier au Chili pour qu'il puisse être entendu par la justice, si sa santé le permet. L'Eglise chilienne a, elle, pris acte de la décision du Pape et demandé pardon aux victimes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.