Turquie / Etats-Unis

Turquie: l'avenue de la future ambassade américaine va s'appeler Malcolm X

Vue générale de l'actuelle ambassade des Etats-Unis à Ankara, capitale turque. En février 2018, la rue de l'ambassade avait été rebaptisée «Rameau d'olivier», nom de l'opération lancée par Ankara contre la milice kurde YPG soutenue par les Etats-Unis.
Vue générale de l'actuelle ambassade des Etats-Unis à Ankara, capitale turque. En février 2018, la rue de l'ambassade avait été rebaptisée «Rameau d'olivier», nom de l'opération lancée par Ankara contre la milice kurde YPG soutenue par les Etats-Unis. REUTERS/Umit Bektas

La libération vendredi 12 octobre du pasteur américain Andrew Brunson, après presque deux ans de détention en Turquie, devrait permettre un réchauffement des relations très tendues entre Ankara et Washington. Cela n'a pas empêché la mairie d'Ankara, la capitale turque, de rebaptiser ce week-end la rue dans laquelle sera située la future ambassade des Etats-Unis. Son nom - « avenue Malcolm X » - ne devrait pas du tout plaire au président américain Donald Trump.

Publicité

Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

La décision a été prise en conseil municipal, mais l'idée émane bel et bien du sommet de l'Etat. Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, avait promis il y a plusieurs mois d'attribuer le nom de Malcolm X à un lieu d'Ankara. Il avait d'ailleurs rencontré le mois dernier à New York, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, la fille du militant controversé de la cause afro-américaine.

Cette dernière s'était opposée publiquement, en 2016, à la candidature de Donald Trump à la Maison-Blanche, et l'actuel président des Etats-Unis devrait moyennement apprécier que sa nouvelle ambassade en Turquie, dont l'inauguration est prévue l'an prochain, soit sise « avenue Malcolm X ».

Si la libération récente du pasteur américain Andrew Brunson devrait certes permettre d'apaiser les tensions entre Ankara et Washington, son emprisonnement en Turquie n'était pas, loin de là, le seul motif de discorde entre les deux pays, qui s'opposent notamment sur le soutien américain aux forces kurdes de Syrie.

En février, la mairie d'Ankara avait d'ailleurs déjà renommé une rue longeant l'actuelle ambassade américaine. Celle-ci s'appelle désormais « Avenue Rameau d'olivier », du nom de l'offensive militaire lancée par la Turquie contre ces forces kurdes à Afrin.

→(Re)lire: Malcolm X: au-delà des masques et des légendes

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail