Mexique

Mexique: la caravane des migrants fait étape à Mapastepec

La caravane des migrants centraméricains, entre Huixtla et Mapastepec, mercredi 24 octobre 2018.
La caravane des migrants centraméricains, entre Huixtla et Mapastepec, mercredi 24 octobre 2018. REUTERS/Ueslei Marcelino

Les milliers de migrants honduriens et centraméricains qui traversent le Mexique pour se rendre aux Etats-Unis ont accompli une nouvelle étape de plus de 70 kilomètres. RFI les rencontrés à leur arrivée dans la petite ville de Mapastepec, au Chiapas. Dans quelles conditions se trouvent ces migrants, en route depuis 12 jours ?

Publicité

Avec notre envoyé spécial dans le sud du Mexique,  Patrick John Buffe

Les marcheurs sont non seulement fatigués par les 140 kilomètres qu’ils ont déjà parcourus à pied depuis dimanche, mais ils souffrent aussi d'aléas météorologiques très rudes. C'était de nouveau le cas mercredi 24 octobre 2018.

Après une journée de repos, ils se sont levés à 4h du matin pour reprendre leur marche forcée. Ils ont fait 70 kilomètres, en partie à pied, en partie en autostop. Et cela sous un soleil de plomb que certains n’ont pas bien supporté.

Mais une fois arrivés à Mapastepec, ils ont été pris sous une pluie battante. Installés à même le sol, ils n’ont pas pu se protéger dans le parc central qu’ils ont converti en dortoir à ciel ouvert.

Seuls quelques chanceux ont pu s’abriter sous un toit ou un sac de plastique faisant office de tente. Mais au moins, tous ont trouvé de quoi boire et manger, ne serait-ce que du pain ou des bananes, grâce à la solidarité des Mexicains.

Ce qui frappe, c’est le nombre de migrants qui composent cette caravane. Ils sont des milliers, mais il est toujours difficile de savoir combien ils sont exactement.

Jamais les autorités de cette ville, par laquelle transitent régulièrement les migrants centraméricains, n’en ont vu déferler autant. Il s’agit là d’un phénomène inédit que l’on qualifie déjà d’exode.

Avec l'aide de Dieu, nous avons l'espoir que Donald Trump nous laisse passer. Parce que nous ne sommes pas un ou deux ou des centaines mais des milliers. Des milliers de migrants aujourd'hui.

Ecoutez le témoignage d'Alex, migrant hondurien au micro de notre envoyé spécial: «Je veux aller aux Etats-Unis pour travailler, pour faire avancer ma famille»

►Écouter sur RFI : L'Amérique centrale, l'autre crise migratoire (Décryptage)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail