Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Etats-Unis: les incendies meurtriers en Californie toujours pas maîtrisés

Un parking pour mobil homes détruit par les feux à Paradise, en Californie, le 10 novembre 2018.
Un parking pour mobil homes détruit par les feux à Paradise, en Californie, le 10 novembre 2018. Justin Sullivan/Getty Images/AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Depuis jeudi 8 novembre matin, six feux ravagent toujours le nord et le sud de la Californie. Dans le comté de Los Angeles, autour de Malibu, 200 000 personnes, dont plusieurs stars hollywoodiennes, ont été évacuées. Au moins 23 personnes ont trouvé la mort selon un bilan officiel, et 35 autres sont toujours portées disparues samedi 10 novembre, victimes de cet incendie baptisé « Camp Fire », au nord de Sacramento. En une nuit à peine, ce feu qui a ravagé une ville entière de 26 000 habitants, celle de Paradise, où des sauveteurs ont découver les restes de plusieurs personnes.

Publicité

Avec notre correspondant à San Francisco, Eric de Salves

Le feu « Camp Fire » laisse derrière lui un paysage apocalyptique : la ville de Paradise est en grande partie réduite en cendres. Plus de 7 000 habitations ont été détruites, de nombreuses infrastructures, comme les écoles et même un hôpital, sont endommagées et la population a été totalement surprise par le feu.

Les flammes ont progressé si rapidement que les pompiers débordés n’ont pas eu le temps d’évacuer les habitants contraints de fuir en urgence par leurs propres moyens au milieu de l’incendie : plusieurs sont morts brûlés vifs dans leurs voitures. Des dizaines de carcasses de véhicules calcinées jonchent les routes vers cette ville de 26 000 habitants, qui comptait beaucoup de retraités. Et le bilan humain pourrait s’alourdir puisque 35 personnes sont toujours portées disparues samedi 10 novembre.

Depuis jeudi 8 novembre, toute la région du nord de Sacramento et de San Francisco est plongée dans une épaisse fumée blanche qui s’étend jusqu’à 300 km au sud du foyer. Les pompiers espèrent profiter ce week-end d’une accalmie sur le front de la météo, car les vents ont en effet baissé. Le « Camp Fire », qui n’était contenu qu’à 5% ce vendredi 9, est désormais contenu à 20% ce samedi 10. Mais les autorités craignent la reprise des vents ce lundi 12 et diffusent en continu le même message aux habitants : « soyez prêts à évacuer ».

→À (re)lire : Les flammes ravagent la Californie et détruisent la ville de Paradise

Le quotidien britannique The Guardian a publié sur son compte Twitter, la vidéo d'une famille qui a filmé leur fuite pour échapper au feu de forêt qui se déplace rapidement à Paradise.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.