Accéder au contenu principal
Etats-Unis

Leana Wen, une médecin à la tête du planning familial américain

Leana Wen, la nouvelle présidente de Planned Parenthood, le planning familial américain.
Leana Wen, la nouvelle présidente de Planned Parenthood, le planning familial américain. Photo by Paula Lobo/ABc via Getty Images
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Leana Wen prend ce lundi 12 novembre ses fonctions de présidente du Planned Parenthood, l'équivalent du planning familial aux Etats-Unis. Cet organisme, financé en grande partie par des fonds publics, et qui était déjà régulièrement attaqué par le président Donald Trump, est ressorti un peu plus fragilisé des élections de mi-mandat du 6 novembre dernier.

Publicité

A l'occasion des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, les habitants de l’Alabama et de Virginie-Occidentale ont voté un renforcement de leur législation contre l’avortement. Leana Wen, la nouvelle présidente du Planned Parenthood, va donc avoir pour lourde tâche de défendre l'existence et les valeurs du planning familial.

Un combat qu'elle va mener en tant que médecin, mais aussi en tant qu'ancienne bénéficiaire de cette structure : « Nous allons faire tout ce que nous pouvons pour nous battre », déclarait Leana Wen sur Twitter lors de sa nomination. Pour elle, « il n'y a pas d'organisation plus importante ».

Il faut dire que la jeune médecin entretient une longue histoire avec le Planned Parenthood. Quand en 1991, ses parents fuient la Chine avec 40 dollars en poche et obtiennent l'asile politique aux Etats-Unis, Leana n'a que 8 ans. Les premières années, la famille Wen vit dans une telle pauvreté qu'elle dépend pour sa survie quotidienne des aides publiques.

C'est à ce moment-là que le planning familial entre dans la vie de Leana Wen, qui continuera à fréquenter l'institution pendant ses études de médecine, mais comme bénévole. Ces quatre dernières années, elle s’est beaucoup s’impliquée dans la lutte contre les inégalités dans l’accès aux soins, en tant que chargée des questions de santé à Baltimore.

Son statut de médecin devrait être un argument de poids face aux détracteurs de cet organisme. En particulier face à Donald Trump, auquel Leana Wen s'est déjà opposée publiquement. Le président veut réduire les dépenses de santé publique, sous prétexte de restriction du droit à l'avortement. Pour Leana Wen, ce serait une catastrophe sanitaire pour des millions de femmes.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.