Etats-Unis

Etats-Unis: l'élection contestée de Nancy Pelosi à la Chambre des représentants

Nancy Pelosi, au Capitole, le 15 novembre 2018.
Nancy Pelosi, au Capitole, le 15 novembre 2018. REUTERS/Yuri Gripas

A partir de janvier 2019, Nancy Pelosi, 78 ans, sera le visage de l’opposition parlementaire à Donald Trump. Mercredi 28 novembre, elle a obtenu la nomination du Parti démocrate pour le poste de « speaker », présidente de la Chambre des représentants, le troisième poste le plus important aux Etats-Unis dans l’ordre protocolaire après le président et le vice-président. Sa nomination doit encore être confirmée par un vote en plénière le 3 janvier, lorsque les 435 nouveaux élus de la chambre basse du Congrès américain prendront leurs fonctions. Mais la députée californienne a dû faire face à une fronde interne.

Publicité

De notre correspondant à San Francisco,

Aux Etats-Unis, une partie des nouveaux élus démocrates se sont opposés la nomination de Nancy Pelosi comme « speaker », présidente de la Chambre des représentants, demandant un renouveau à la tête du parti.

Dans une tribune publiée au lendemain de la victoire démocrate lors des élections de mi-mandat il y a trois semaines, une quinzaine d’élus demandaient un changement de génération à la tête de ce Parti démocrate vieillissant. Car Nancy Pelosi, 78 ans, élue de San Francisco depuis 1987, en est à son 15e mandat et à sa 30e année de députation.

La septuagénaire a par ailleurs déjà occupé le poste de speaker entre 2007 et 2011. Au sein de la nouvelle majorité, notamment à l’aile gauche du parti, les représentants frondeurs estiment donc que Nancy Pelosi ne serait pas leur meilleur atout pour incarner le renouveau et l’opposition à Donald Trump.

« Limousine libérale »

Le président américain Donald Trump fait régulièrement huer Nancy Pelosi dans ses meeting. La députée de San Franciso incarne tout ce que ses partisans conservateurs détestent : une héritière libérale de San Francisco. Donal Trump la qualifie souvent de « limousine libérale », l’équivalent de la « gauche caviar » en France.

Pourtant, le président américain a soutenu sa candidature, estimant qu’elle ferait une bonne présidente de la Chambre. Selon les détracteurs démocrates de Nancy Pelosi, Donald Trump voit en elle le parfait repoussoir politique en vue de la présidentielle de 2020, tant la députée de San Francisco est impopulaire.

Un détail n’a sans doute pas échappé à Donald Trump. Nancy Pelosi a indiqué qu’une procédure d’« impeachment » (« destitution ») contre le président américain ne serait pas sa priorité.

Etats-Unis : la démocrate Nancy Pelosi veut retrouver l'arène et la lumière

Nancy Pelosi a été élue par son parti ce mercredi 28 novembre sans qu’aucun démocrate ne se présente face à elle. En habile vétéran de la politique de Washington, elle est parvenue à surmonter cette fronde interne. Elue avec 203 voix pour et une trentaine contre, la septuagénaire n’a pas éteint toute contestation pour autant.

Parmi les votes contre elle, un noyau dur de critiques réclame toujours des dirigeants issus de la nouvelle génération, celle issue de la nouvelle majorité, beaucoup plus jeune, souvent plus à gauche et plus représentative de la diversité américaine.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail