Venezuela

Venezuela: les auteurs de l’arrestation de Juan Guaido à leur tour en détention

Le président de l'Assemblée nationale vénézuélienne Juan Guaido, le 13 janvier 2019.
Le président de l'Assemblée nationale vénézuélienne Juan Guaido, le 13 janvier 2019. Yuri CORTEZ / AFP

Au Venezuela, les agents qui avaient arrêté l’opposant Juan Guaido, président de l’Assemblée nationale, ont été emprisonnés. Ces fonctionnaires des services de renseignement vénézuéliens sont accusés par le gouvernement d’avoir agi de manière « unilatérale et irrégulière ».

Publicité

Avec notre correspondant à Caracas, Benjamin Delille

À peine quatre jours après la très médiatique arrestation de Juan Guaido, douze agents du Sebin, les services de renseignement vénézuéliens, ont été placés en détention. La décision a été prise par un tribunal de Caracas pour « privation illégitime de liberté, abus d’autorité et association criminelle ». Ils ont été incarcérés au siège du Sebin, l’Hélicoïde, connu pour être l’une des pires prisons du Venezuela.

Dimanche 13 janvier, le ministre de la Communication Jorge Rodriguez avait très vite réagi à la brève arrestation du président de l’Assemblée nationale. Il assurait qu'il s'agissait d'un coup médiatique, monté par l’opposition pour faire de son leader une sorte de martyr. La responsabilité de cette arrestation a été imputée Rodriguez Mucura, commissaire du Sebin depuis 18 ans. Le gouvernement l’accuse d’avoir été acheté par l’opposition d’extrême droite pour déstabiliser le pays.

Selon Juan Guaido, le comportement des autorités prouve qu’elles ont perdu le contrôle d’une partie de leurs forces de sécurité. Il assure d’ailleurs s’être libéré dimanche en convainquant ses ravisseurs de le relâcher.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail