Venezuela

Venezuela: Juan Guaido tente d'infléchir l'armée

L'opposant vénézuélien Juan Guaido autoproclamé président par intérim a assisté à une messe avec sa femme et sa mère à Caracas, le 27 janvier 2019.
L'opposant vénézuélien Juan Guaido autoproclamé président par intérim a assisté à une messe avec sa femme et sa mère à Caracas, le 27 janvier 2019. REUTERS/Carlos Garcia Rawlins

Le président du Parlement vénézuélien, Juan Guaido, continue d’accroître la pression contre Nicolas Maduro en multipliant les réunions et les conférences de presse en public. Ce dimanche 27 janvier, il était dans le centre de Chacao, un quartier de Caracas non loin de l’endroit où il s’est autoproclamé président par intérim.

Publicité

Avec notre correspondant à Caracas, Benjamin Delille

Juan Guaido a assisté à une messe en hommage aux prisonniers politiques, aux opposants en exil et aux victimes de la répression policière. A l’issue de cette messe, devant une foule de journalistes, il a appelé tous les soldats du pays à désobéir aux ordres lorsque ceux-ci impliquaient toute forme de répression.

Un nouvel appel dirigé vers l’armée qu’il aimerait bien rallier alors qu’elle soutient officiellement Nicolas Maduro. Il n’a pas encore donné la date de la prochaine grande marche – il le fera dans la soirée – mais il a précisé qu’il n’y aurait pas une, mais plusieurs mobilisations dans les prochains jours.

A (re)lire ► Venezuela: Juan Guaido, une ascension politique fulgurante

Dans le même temps, les partisans de l’opposant distribuaient des tracts expliquant la loi d’amnistie dans tout le pays. Pour l’opposition il s’agit « de contourner la censure du gouvernement et d’accroître la pression sur les militaires ».

J’ai vu leur regard à tous ces soldats, leurs gestes quand je parlais. C’est comme s’ils me disaient: "Député nous sommes avec le peuple, on est avec vous". J’en suis sûr.

Distribution de la loi d'amnistie dans une école militaire

Au même moment, Nicolas Maduro semblait envoyer le message inverse : il est apparu à la télévision en train de diriger des manœuvres militaires au Fort Paramacay, dans le nord du pays. Une manière de rappeler au monde et à son pays que, pour l’instant, c’est toujours lui le chef des armées.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail